Discussion:
La fin de ce monde ou le retour du Jésus, comment?
(trop ancien pour répondre)
Marcel Legris
2007-06-18 08:19:59 UTC
Permalink
Bonjour à tous!

Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant que
nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois. Le 666 est l'homme qui
méprise la loi que les juifs doivent accepter comme leur Messie à la fin des
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la tribu de
Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un palestinien. C'est
lui qui doit avant d'être accepté abattre trois des dix rois quand il
croiront être établis et qu'ils diront "Paix et sécurité" et il sera le
huitième d'entre eux et sera à leur tête. En bref le monde musulman et les
juifs feront "un" politiquement et cultuellement. L'homme qui méprise la loi
sera le plus grand et aura un prestige extraordinaire à travers le monde,
tous ses adeptes seront près à mourir pour lui et sa cause. C'est alors
qu'il partiront à la conquête du monde pour le convertir de force et celui
qui n'aura pas la marque ne pourra pas vivre. Ce sera la grande tribulation
annoncée. Vous pouvez faire le parallèle avec le Mahdi.

Si vous voulez en savoir plus il vous faut retrousser les manches et
reprendre le texte publié ci-dessous que peut-être vous connaissez déjà,
l'analyser phrase par phrase et les comparer avec les textes d'Irénée et la
Bible car ce n'est pas moi qui parle mais ces livres. Si cela venait que de
moi, cela n'aurait aucune valeur et vous pourriez vous assoir dessus
tranquillement, mais voilà ce n'est pas le cas et cela s'adresse aussi à
moi.

Le retour du Jésus, comment?

Combien de faux prophètes, d'illuminés et même des gens de bonne volonté se
sont prononcés pour annoncer le retour prochain du Christ et il ne s'est
jamais rien passé! Cette attitude de certains ne date pas d'aujourd'hui.
Déjà au 2ème siècle Irénée de Lyon mettait en garde à ce sujet ceux qui
imaginaient un retour proche en leur disant qu'il fallait d'abord que se
révèle l'homme qui méprise la loi, l'Antéchrist. Il leur a rappelé que
c'est de cet Antéchrist que l'Apôtre Paul parle dans sa deuxième épître aux
Thessaloniciens lorsqu'il dit: "Car il faut que vienne d'abord l'apostasie
et que se révèle l'homme de péché, le fils de la perdition, l'Adversaire,
celui qui s'élève au-dessus de tout ce qui s'appelle dieu ou objet de culte,
jusqu'à siéger en qualité de Dieu dans le Temple de Dieu, en se donnant
lui-même comme Dieu". Ce sont ces événements qui précéderont et
précipiteront la fin du monde.
Les signes de la venue de l'Antéchrist.


Irénée de Lyon, ce fabuleux témoin de notre Eglise primitive commune au
monde chrétien nous dit concernant le retour de Jésus Christ et donc aussi
de la venue de l'Antéchrist qu'il nous faut d'abord attendre la division du
royaume entre les dix rois; ensuite, quand ceux-ci régneront et qu'ils
s'imagineront affermir leur pouvoir et étendre leur empire, l'homme (l'Antéchrist)
qui surgira alors l'improviste pour usurper la royauté et terrifier ces
rois et qui portera un nom contenant le chiffre 666 à la manière des Grecs,
cet homme-là, qu'ils sachent que c'est bien réellement lui "l'abomination de
la désolation". C'est cela même que dit l'Apôtre lorsqu'il déclare: "Quand
ils diront: Paix et sécurité, c'est alors qu'une ruine soudaine fondra sur
eux." (Contre les hérésies, V § 30-2)
Nous retiendrons que l'expression "qu'ils sachent" concerne la chrétienté au
regard des dix rois qui crient "Paix et sécurité" car c'est sur eux, les
dix rois, que doit fondre une ruine soudaine. Ces paroles ont un caractère
prophétique, elles doivent et devront obligatoirement se réaliser au moment
voulu, alors des questions se posent au monde chrétien:
Qu'est-ce que la division du royaume?
Qui est l'abomination de la désolation?
Qui est-ce qui dit : "Paix et sécurité" ? Déjà nous savons que
ce sont les dix rois, alors qui sont ces dix rois?


Si nous apportons la réponse à cette dernière question, c'est à dire qui
sont les dix rois, nous saurons alors qui est caché derrière ce pronom dans
"Quand ils diront : Paix et sécurité" et si nous sommes en mesure de le
confirmer, ce sera pour nous une clé qui nous aidera à mieux comprendre les
textes eschatologiques d'Irénée ainsi que de très nombreux passages
bibliques car nous saurons alors qui sont représentés par les dix rois.
Qui dit paix et sécurité et comment le savoir?
"Quand ils diront: "Paix et sécurité, c'est alors qu'une ruine soudaine
fondra sur eux." 1 Thessaloniciens 5 : 3
"Ils" est un pronom personnel à la troisième personne du pluriel. Comme tout
pronom il est mis à la place de quelque chose. Selon le texte d'Irénée déjà
cité, le pronom "ils" serait mis à la place de ceux qui forment les dix
rois car ce sont eux qui disent "Paix et sécurité". Nous verrons par la
suite que ces dix rois sont aussi dix cornes et autres titres symboliques qu'ils
reçoivent. Reste maintenant à savoir qui sont ces dix rois et pour que cela
soit possible il faut reprendre le contexte dans lequel figure ce pronom
"ils" dans "Quand ils diront : Paix et sécurité".


Dans l'art d'écrire et dans quelque texte que ce soit, on utilise un pronom
lorsque celui-ci peut être mis à la place de quelque chose de déjà connue
dans un même texte. En ce qui concerne notre étude c'est dans une lettre
écrite par l'apôtre Paul aux thessaloniciens que figure ce pronom et ceci
dans l'expression: "Quand ils diront : Paix et sécurité" . Il faut donc
reprendre ce texte et chercher qui est caché derrière ce pronom. Bien
entendu c'est le texte lui-même qui doit obligatoirement tout nous dévoiler
et une fois que nous aurons trouvé nous pourrons dire avec assurance que ce
sont eux les dix rois.
Nous pouvons maintenant savoir qui est "ils" en appliquant cette règle !
Ce pronom figure donc dans la première lettre que l'apôtre Paul envoya aux
gens de Thessalonique et pour découvrir plus facilement qui est "ils" il
faut que nous comprenions le pourquoi et le sens de cette lettre car cela va
grandement nous aider.


Thessalonique est une ville que l'apôtre Paul au cours de ses voyages
missionnaires a visitée. Il y avait là une synagogue dans laquelle il entra
pour y prêcher le message du Christ ce qu'il fît avec un certain succès.
Beaucoup de juifs acceptèrent son message et se convertirent ce qui a
entraîné contre eux des colères suivies de persécutions de la part de leurs
coreligionnaires. Lorsqu'un juif s'engageait dans la voie du christianisme
c'était vu par les autres juifs comme un blasphème qui selon leur propre
interprétation de la loi de Moïse était condamné vigoureusement. L'apôtre
dût fuir la ville. Par la suite des échos concernant les persécutions et la
fidélité des gens de Thessalonique pousseront l'apôtre Paul à écrire aux
thessaloniciens une première lettre d'encouragements et de conseils. Il va
de soit que ceux qui ont lu cette lettre et ceux qui l'ont écoutée
comprenaient parfaitement ce qui y était dit, rien n'était caché par des
symboles, tout était écrit en clair de façon à ce que tous comprennent ces
encouragements à rester fidèles. Au chapitre 2 et aux versets 13 à 16 l'apôtre
dresse un tableau de la situation :
"Voilà pourquoi, de notre côté, nous ne cessons de rendre grâces à Dieu de
ce que, une fois reçue la parole de Dieu que nous vous faisions entendre,
vous l'avez accueillie, non comme une parole d'hommes, mais comme ce qu'elle
est réellement, la parole de Dieu. Et cette parole reste active en vous, les
croyants. Car vous vous êtes mis, frères, à imiter les Eglises de Dieu dans
le Christ Jésus qui sont en Judée: vous avez souffert de la part de vos
compatriotes les mêmes traitements qu'ils ont soufferts de la part des
Juifs: ces gens-là ont mis à mort Jésus le Seigneur et les prophètes, ils
nous ont persécutés, ils ne plaisent pas à Dieu, ils sont ennemis de tous
les hommes quand ils nous empêchent de prêcher aux païens pour leur salut,
mettant ainsi en tout temps le comble à leur péché; et elle est tombée sur
eux, la colère, pour en finir." 1Thessaloniciens 2: 13 à 16


Dans ce texte la chose est on ne peut plus claire, ce sont des juifs qui
persécutent d'autres juifs qui veulent embrasser le christianisme et c'est
pour aider ces chrétiens à endurer ces souffrances que l'apôtre Paul a écrit
cette lettre. Dans les expressions "ces gens-là, ils nous ont persécutés,
ils ne plaisent pas à Dieu, ils sont ennemis de tous les hommes quand ils
nous empêchent de prêcher aux païens et elle est tombée sur eux, la colère,
pour en finir", il n'est question que des juifs. À la fin de cette même
lettre lorsque l'apôtre dit : "Quand ils diront : Paix et sécurité", il
parle là encore des juifs sinon de qui donc si ce n'est de ces gens-là qui
ont mis à mort Jésus le Seigneur et les prophètes, qui ont persécuté les
juifs devenant chrétiens, qui ne plaisent pas à Dieu, qui se sont rendus
ennemis de tous les hommes quand ils ont empêché de prêcher aux païens pour
leur salut, mettant ainsi en tout temps le comble à leur péché. Que dire de
plus, le texte parle de lui-même.


Il ne s'agit là en aucun cas d'une interprétation mais de la compréhension d'un
texte et nous ne devons pas chercher ailleurs que dans le texte la réponse à
notre question afin de ne pas ouvrir la porte à toutes sortes d'interprétations.
La "chose" qui est remplacée par le pronom "ils" doit obligatoirement se
retrouver dans cette même lettre aux Thessaloniciens. Ici, à ceux qui ont
lu et écouté la lecture de cette lettre Paul ne parle pas d'une chose
inconnue et c'est cette chose qu'il faut absolument rechercher et comprendre
car c'est une clé qui va ouvrir la porte à beaucoup de choses nouvelles pour
nous.
Quand Irénée dit : " (...) qu'ils attendent d'abord la division du royaume
entre les dix rois ; ensuite, quand ceux-ci régneront et qu'ils
s'imagineront affermir leur pouvoir et étendre leur empire, l'homme (l'Antéchrist)
qui surgira alors l'improviste pour usurper la royauté et terrifier ces rois
et qui portera un nom contenant le chiffre 666 à la manière des Grecs cet
homme-là, qu'ils sachent que c'est bien réellement lui l'abomination de la
désolation". Il poursuit disant "que c'est cela même que dit l'Apôtre
lorsqu'il déclare : "Quand ils diront : Paix et sécurité, c'est alors qu'une
ruine soudaine fondra sur eux". Nous ne pouvons à la suite de cela que
conclure que si "ils" sont les juifs et donc aussi les dix rois que c'est
sur eux que la colère doit tomber pour en finir lorsqu'ils crieront "Paix et
sécurité" et que cette ruine sera apportée par l'abomination de la
désolation, qui est le titre de celui qui doit se tenir debout dans le lieu
saint.


Cela signifie également, toujours en tenant compte des dires d'Irénée et
donc de la Tradition Apostolique que ces juifs sont aussi les dix rois, les
dix cornes, le quatrième et dernier royaume, la quatrième bête, la bête
sauvage que l'on retrouve dans différents livres comme celui de Daniel ou de
l'Apocalypse. Voilà une clé d'une très grande importance capable de remettre
en cause bien des interprétations et qui va nous aider à comprendre les
textes concernant la fin des temps et le retour de Jésus-Christ et non
seulement de les comprendre mais aussi de les voir de nos yeux puisque nous
serons alors capables de les discerner à l'avance. Il ne sera plus question
de croire uniquement ce que l'on verra, car de toute façon il sera peut-être
trop tard, mais de voir ce que l'on aura déjà compris et cru à l'avance. N'oublions
pas que ces choses viendront comme un voleur dans la nuit, que beaucoup de
gens ne les verront pas parce qu'elles paraîtront tout à fait normales,
logiques, coulant de source et qu'elles ne seront pas connues d'eux à l'avance
ce qui aurait pu leur donner un caractère particulier. Ces choses seront
cachées pour beaucoup.
Il est extrêmement important de comprendre que ces dires ne viennent pas de
moi mais sont de simples analyses logiques de textes bibliques et de textes
d'Irénée de Lyon déjà vieux de presque 2000 ans et écrits selon la Tradition
des Apôtres. De ce fait, ces textes ont un caractère prophétique aisément
contrôlable. Cette analyse nous pouvons et nous devons la reprendre
nous-même car nous devons absolument nous assurer de l'origine de ces dires
pour en juger dans un sens ou dans un autre.


Israël vit une situation unique dans l'histoire de l'humanité.
Au cours du 2ème siècle Irénée de Lyon reprend dans son oeuvre "Contre les
hérésies" le texte de Paul qui a été écrit vers l'an 50 de notre ère, avant
la destruction du Temple de Dieu et de Jérusalem et aussi avant la
dispersion du peuple juif par les romains à travers le monde en l'an 70 de
notre ère. Ce qui est tout à fait remarquable c'est qu'Irénée, tout en
reprenant les textes de Paul, situe sans équivoque certains événements comme
le cri de "Paix et sécurité" à la fin des temps. Or, pour que cela puisse
se réaliser il fallait d'abord que le peuple juif dispersé à travers le
monde puisse se reconstituer en tant que nation car n'oublions pas que la
nation d'Israël n'existait plus depuis longtemps au temps d'Irénée lorsqu'il
reprend ces textes bibliques. C'est déjà là en soit une prophétie tout à
fait remarquable qui s'est réalisée sous nos yeux.


À quelque point de vue qu'on se place, Israël représente un élément
irréductible aux catégories habituelles. Il n'est point d'exemple de pays se
constituant ou se reconstituant après environ 2000 ans d'interruption. Il n'est
point de peuple tentant l'épreuve de la reconstitution après une dispersion
semblable à celle d'Israël. Il est vrai que le destin du peuple juif est à
lui seul irréductible à toute catégorie connue. La Parole écrite s'est
accomplie et continuera de s'accomplir.
Nous pouvons maintenant faire plus ample connaissance avec celui qui doit
amener une destruction sur Israël, la soumettre et aussi incroyable que cela
puisse paraître, celui-ci sera accueilli par Israël comme son Messie et c'est
auprès de lui qu'elle se réfugiera, elle, la veuve oublieuse de Dieu avant
de conduire ensemble la grande tribulation annoncée. Celui qui soumettra
ainsi Israël, c'est lui l'antéchrist, l'homme qui méprise la loi, l'abomination
de la désolation, la fameuse petite corne de Daniel ou l'écuyer de la bête
de l'apocalypse ou encore le faux prophète celui qui se fera passer pour le
Christ, le Messie. On comprendra l'étonnement de Jean lorsqu'il a reçu la
révélation de l'Apocalypse, étonnement qui sera peut-être aussi le notre.
L'Antéchrist.


"Par les événements qui auront lieu au temps de l'Antéchrist, il apparaîtra
que le diable voudra se faire adorer comme Dieu, alors qu'il n'est qu'un
apostat et un brigand, et se faire proclamer roi, alors qu'il n'est qu'un
esclave. Car l'Antéchrist, après avoir reçu toute la puissance du diable,
viendra, non comme un roi juste ni comme soumis à Dieu et docile à sa loi,
mais en impie et en effréné, comme un apostat, un injuste et un meurtrier,
comme un brigand, récapitulant en lui toute l'apostasie du diable; il
jettera bien à bas les idoles pour faire croire qu'il est Dieu, mais il se
dressera lui-même comme l'unique idole qui concentrera en elle l'erreur
multiforme de toutes les autres idoles, afin que ceux qui adoraient le
diable par le truchement d'une multitude d'abominations le servent par
l'entremise de cette unique idole." (Contre les hérésies, V § 25-1)
"C'est de cet Antéchrist que l'Apôtre dit dans sa deuxième épître aux
Thessaloniciens : "Car il faut que vienne d'abord l'apostasie et que se
révèle l'homme de péché, le fils de la perdition, l'Adversaire, celui qui
s'élève au-dessus de tout ce qui s'appelle dieu ou objet de culte, jusqu'à
siéger en qualité de Dieu dans le Temple de Dieu, en se donnant lui-même
comme Dieu". L'Apôtre indique donc de façon évidente et l'apostasie de
l'Antéchrist et le fait qu'il s'élèvera au-dessus de tout ce qui s'appelle
dieu ou objet de culte, c'est-à-dire de toute idole, car ce sont bien là les
êtres qui sont dits "dieux" par les hommes, mais ne le sont pas, et qu'il
tentera d'une manière tyrannique de se faire passer pour Dieu." (Contre les
hérésies, V § 25-1)


"Le Seigneur disait de même à ceux (et donc aux juifs) qui ne croyaient pas
en lui: "Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; qu'un
autre vienne en son propre nom, et vous le recevrez" : par ce mot "autre" il
entendait l'Antéchrist, parce qu'il est étranger à Dieu. C'est lui aussi qui
est ce juge inique dont le Seigneur a dit "qu'il ne craignait pas Dieu et ne
faisait aucun cas des hommes, et vers lequel se réfugia la veuve oublieuse
de Dieu", c'est-à-dire la Jérusalem terrestre, (symbolisée ici par une
femme) pour réclamer vengeance de son ennemi. C'est précisément ce que fera
l'Antéchrist au temps de son règne: il transportera sa royauté dans
Jérusalem et siégera dans le Temple de Dieu, persuadant insidieusement à ses
adorateurs (les juifs) qu'il est le Christ." (Contre les hérésies, V §
25-4)
Si nous reprenons ces paroles sorties de la bouche du Christ et reprises par
Irénée : "Le Seigneur disait de même à ceux (et donc aux juifs) qui ne
croyaient pas en lui: "Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me
recevez pas; qu'un autre vienne en son propre nom, et vous le recevrez": par
ce mot "autre" il entendait l'Antéchrist, parce qu'il est étranger à Dieu",
par ces paroles nous pouvons donc affirmer que les juifs accepteront le
jour venu cet autre qui doit venir en son propre nom c'est à dire l'Antéchrist.
Puisque ces choses ne se sont pas encore réalisées, elles sont à venir.


"Le Temple de Jérusalem a été bâti conformément à une prescription de Dieu.
L'apôtre lui-même, parlant en son nom, l'appelle "Temple de Dieu". Or nous
savons que nul autre n'est appelé Dieu par les apôtres parlant en leur
propre nom, hormis le vrai Dieu, le Père de notre Seigneur. C'est donc sur
son ordre qu'a été bâti le Temple de Jérusalem. C'est précisément dans ce
Temple que siégera l'Adversaire, lorsqu'il tentera de se faire passer pour
le Christ, selon ce que dit aussi le Seigneur : "Quand vous verrez
l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, dressée
dans le lieu saint, que celui qui lit comprenne, alors, que ceux qui seront
en Judée s'enfuient dans les montagnes, que celui qui sera sur la terrasse
ne descende pas prendre quelque chose dans sa maison ! Car il y aura alors
une grande tribulation, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement
du monde jusqu'à présent et qu'il n'y en aura plus." ( Contre les
hérésies, V § 25-2)
Voilà ce que sera l'Antéchrist et ce qu'il fera. Irénée fait ressortir
encore d'autres informations nous parlant de la division du dernier royaume
et du triomphe final du Christ.


"Une révélation plus claire encore, au sujet des derniers temps et des dix
rois entre lesquels sera alors divisé l'empire qui domine maintenant, a été
faite par Jean, le disciple du Seigneur, dans son Apocalypse. Expliquant
quelles étaient les dix cornes vues par Daniel, Jean rapporte qu'il lui fut
dit : "Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore
reçu de royaume ( Le peuple juif errant jusque là privé de royaume et qui
sont comme dix rois sans royaume.) mais qui recevront pouvoir comme rois,
pour une heure, avec la bête. Ils n'ont qu'une pensée : faire hommage à la
bête de leur force et de leur pouvoir. Ils feront la guerre à l'Agneau, et
l'Agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi
des rois". Il est donc clair que celui qui doit venir tuera trois de ces dix
rois, que les autres lui seront soumis et qu'il sera lui-même le huitième
d'entre eux; ils dévasteront Babylone et la réduiront en cendres, feront
hommage de leur royauté à la bête et persécuteront l'Eglise ; après quoi ils
seront anéantis par l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ." ( Contre
les hérésies, V § 26-1) On observe ici la répétition des mêmes événements
avec des mots différents.
D'où vient l'antéchrist ?


C'est encore dans les textes d'Irénée que nous puiserons un début de réponse
lorsqu'il dit que de son côté " Jérémie, non content de souligner la
soudaineté de sa venue, a fait connaître la tribu d'où il sortira : "
Depuis Dan nous entendrons le bruit de la course de ses chevaux; au bruit du
hennissement de ses coursiers toute la terre sera épouvantée ; et il
viendra, et il dévorera la terre et ce qu'elle renferme, la ville et ceux
qui l'habitent." C'est pour cette raison que la tribu de Dan n'est pas
comptée, dans l'Apocalypse, parmi celles qui sont sauvées." (Contre les
hérésies, V § 30-2)
À l'entrée d'Israël en Terre Sainte la tribu de Dan est la tribu la plus
nombreuse qui a reçu le territoire le plus petit mais aussi le plus riche
lorsque le peuple juif s'est partagé le pays promis à Abraham. Cette tribu
ne chassera pas de ce territoire les occupants comme Dieu leur a demandé.
Ces occupants d'origine sont les philistins et quelqu'autres peuples de la
région auxquels cette tribu, celle de Dan, finira en grande partie par s'amalgamer.
Par manque d'espace cette tribu ira conquérir un autre territoire au nord d'Israël
au sud du Liban dont une des villes principales s'appelle Dan ce qui peut
donner à l'expression "Depuis Dan" un double sens; de la ville et de la
tribu de Dan. Dieu parlera de ce peuple amalgamé comme d'un peuple bâtard.
Selon certains ils auraient aujourd'hui pour descendants les palestiniens.
Ce serait donc de ce peuple ayant aussi des origines juives et devenu
aujourd'hui islamique que devrait apparaître cet homme fulgurant investi de
grands pouvoirs que beaucoup suivront volontairement comme un Dieu.


Pour les juifs il sera le Messie attendu, pour les musulmans il sera le
Mahdi lui aussi particulièrement attendu, celui qui doit conquérir le monde
et le convertir à sa cause. Pour les chrétiens clairvoyants devant revêtir l'habit
de noce pour le repas du soir, il sera l'homme de la perdition muni de
pouvoirs extraordinaires venant de Satan. C'est cet homme réussissant à se
faire passer pour le sauveur de l'humanité qui se lancera dans la conquête
du monde en entraînant à sa suite une multitude de gens qui le suivront
fanatiquement pour imposer son culte messianique à ce monde et cela lui
réussira.
C'est en cela que consistera la grande tribulation annoncée et le marquage
de la Bête Sauvage c'est à dire son acceptation et la reconnaissance de son
autorité ce qui aboutira à la persécution de l'Eglise ou des Eglises n'acceptant
pas cette autorité. C'est le dernier événement qui doit se produire juste
avant le retour de Jésus qui mettra un terme à tout cela.
Faisons un résumé.
Nous avons vu que l'abomination de la désolation, connue aussi sous d'autres
noms comme l'homme qui méprise la loi, l'homme de la perdition, l'antéchrist,
l'Adversaire, est cet homme investi d'un pouvoir immense qui devra se tenir
dans un lieu saint et dans le Temple de Dieu à Jérusalem après avoir amener
une ruine sur la nation d'Israël lorsque celle-ci criera paix et sécurité. C'est
une véritable prise de pouvoir qui devra s'opérer et qui est à ce jour en
préparation.


Dans l'étude sur le retour de Jésus et le moment de ce retour que nous
verrons au chapitre suivant il sera démontré par différentes méthodes de
calcul, et pour être plus précis par quatre méthodes différentes basées sur
des textes eux aussi différents, et il en existe d'autres, que les 14 et 15
Nisan de l'année 2009 sont une date pivot, c'est à dire au moment de Pâques
de cette même année. Cette date marque également la fin des 6000 ans du
septième jour, le jour du repos de Dieu qui compte 7000 années et de fait
aussi le commencement des mille ans où Jésus doit régner sur son peuple. Il
convient de ne pas confondre cette date et le jour du Grand Jour de Dieu où
Celui-ci mettra un terme à la grande tribulation. Entre ces deux événements
nous pouvons parler de Parousie qui est la période durant laquelle les élus
seront appelés à la table d'Abraham et qui correspond aussi à la grande
tribulation.


Certains confondent le commencement des mille ans avec le Grand Jour de
Dieu. Il faut savoir que toutes choses ont été faites par le Christ et pour
le Christ. De ce fait le Christ était présent tout au long des jours de la
création et il était parfaitement en mesure de savoir en détails quand ces
jours ont débuté et quand ils se sont terminés et en étant excessifs mais
justes nous pourrions affirmer qu'il savait cela à la seconde près! Ce jour
marquant la fin des 6000 ans ne peut pas être le Grand Jour de Dieu
puisque celui-ci n'est connu que du Père. Jésus reconnaissait ne pas
connaître le moment de ce Grand Jour tout en étant par contre en mesure de
connaître la fin des 6000 ans. Cela montre bien qu'il s'agit de deux choses
différentes.
C'est autour de cette date pivot que s'articuleront les événements de la fin
des temps; elle sera précédée d'une période de trois ans et six mois pour la
montée et la révélation de l'Antéchrist ainsi que pour la chute de Babylone.
Cette chute est représentée par les trois premières des dix cornes qui
seront anéanties et qui représentent la tête, c'est à dire les enseignants
religieux et autres conducteurs apostats chargés de conduire ce peuple à qui
ont été faites les promesses et qui l'ont entraîné dans l'erreur tout au
long de son histoire. Il faut savoir aussi que les alliances de bénédictions
et de malédictions conclues entre Dieu et le peuple juif sont toujours
actives. À voir le livre du Deutéronome au chapitre 28. Selon ces alliances
Israël se devait être une lumière pour les nations et Dieu son seul refuge
et sa force, un rôle et une situation qu'elle s'est toujours refusée de
jouer jusqu'à ce jour et qu'elle refuse toujours. Cela demanderait une étude
plus complète.


1 Thessaloniciens 2, 15 à 16 " (...) ces gens-là ont mis à mort Jésus le
Seigneur et les prophètes, ils nous ont persécutés, ils ne plaisent pas à
Dieu, ils sont ennemis de tous les hommes quand ils nous empêchent de
prêcher aux païens pour leur salut, mettant ainsi en tout temps le comble à
leur péché; et elle est tombée sur eux, la colère, pour en finir."


Revenons à cette période de trois ans et six mois précédant le14 Nisan de l'année
2009. Elle sera suivie d'une autre période de durée identique au cours de
laquelle auront lieu la grande tribulation et la persécution de l'Eglise
suivies à la fin du retour du Christ mettant un terme à tout cela, c'est ce
jour qui n'est pas connu et ne peut pas être connu des hommes. Si vous
faites le calcul nous devrions déjà apercevoir les événements annonciateurs
de la venue de l'Antéchrist en Israël et vivre les premiers signes. Certes
il n'est pas encore vraiment visible mais il doit se révéler en surprenant
le monde pour s'élever ensuite au dessus de tout et c'est volontairement
qu'il récapitulera l'apostasie en lui-même, comme c'est de son propre
mouvement qu'il fera tout ce qu'il fera et qu'il siégera dans le Temple de
Dieu (C'est à dire le peuple juif et sera debout dans le lieu saint , l'emplacement
des fondations du Temple détruit en 70 de notre ère et aujourd'hui surmonté
d'une mosquée devenue haut lieu de l'Islam et l'objet de luttes sanglantes
que nous connaissons déjà.) afin d'être adoré, en qualité de Christ, par
ceux qu'il aura trompés : aussi sera-t-il justement précipité dans l'étang
de feu, symbole d'une destruction totale et définitive.
La quatrième bête de Daniel.
Cela va renforcer notre étude, Irénée de Lyon reprenant le livre de Daniel
au chapitre sept nous parle d'une quatrième bête.
"Or Daniel, contemplant la fin du dernier royaume, c'est-à-dire les dix
derniers rois entre lesquels sera partagé le royaume de ceux sur lesquels
viendra le fils de la perdition, dit que dix cornes poussèrent à la bête,
puis qu'une autre corne, petite, poussa au milieu d'elles, puis que trois
des premières cornes furent arrachées devant cette dernière. ( Il faut
savoir qu'Irénée démontre aussi que les dix rois ou les dix cornes
représentent des divisions entre les juifs, des courants de pensée
différents qui les divisent dans leurs motivations quant à leur nature et ne
représentent pas des rois de tribus au sens propre. (Contre les hérésies, V
§ 26-1) "Et voici, dit-il, que cette corne avait des yeux comme des yeux
d'homme et une bouche proférant de grandes choses, et son aspect était plus
grand que celui des autres. Je regardais, et cette corne faisait la guerre
aux saints et l'emportait sur eux, jusqu'à ce que vînt l'Ancien des jours,
qu'il donnât le jugement aux saints du Très-Haut, que le temps arrivât et
que les saints prissent possession du royaume." (Daniel 7: 22) ( Contre
les hérésies, V § 25-3)


"Ensuite, dans l'explication des visions, il lui fut dit: "La quatrième
bête, c'est un quatrième royaume (et le dernier) qui sera sur la terre (la
terre d'Israël) : il l'emportera sur tous les autres royaumes, dévorera
toute la terre, la foulera aux pieds et la mettra en pièces. Les dix cornes
de cette bête, ce sont dix rois qui se lèveront; après eux, il s'en lèvera
un autre, qui l'emportera en méchanceté sur tous ses prédécesseurs; il
abattra trois rois, il proférera des paroles contre le Très-Haut, il
opprimera les saints du Très-Haut (l'Eglise, ceux qui se réclameront du
Christ), et il formera le dessein de changer les temps et la Loi, et la
possibilité lui en sera donnée jusqu'à un temps, des temps et une moitié de
temps" (Daniel 7: 23 à 25), c'est-à-dire durant trois ans et six mois, laps
de temps pendant lequel, à dater de sa venue, il régnera despotiquement sur
la terre." (Contre les hérésies, V § 25-3)


"À son sujet, l'apôtre Paul dit encore dans la deuxième épître aux
Thessaloniciens, annonçant en même temps le motif de sa venue : "Et alors se
révélera l'Impie, que le Seigneur Jésus tuera du souffle de sa bouche et
anéantira par l'éclat de sa venue, - l'Impie dont la venue s'accompagnera,
grâce à l'intervention de Satan, de toutes sortes de miracles, de signes et
de prodiges mensongers et de toutes les séductions de l'iniquité, à
l'adresse de ceux (les juifs et autres adorateurs) qui se perdent pour
n'avoir pas accueilli l'amour de la vérité qui les eût sauvés. Et c'est
pourquoi Dieu leur envoie une Puissance d'égarement pour qu'ils croient au
mensonge, afin que soient condamnés tous ceux qui n'auront pas cru à la
vérité, mais se seront complu dans l'iniquité." (Contre les hérésies, V §
25-3)
"Le Seigneur disait de même à ceux (les juifs) qui ne croyaient pas en lui:
"Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; qu'un autre
vienne en son propre nom, et vous le recevrez" : par ce mot "autre" il
entendait l'Antéchrist, parce qu'il est étranger à Dieu. C'est lui aussi qui
est ce juge inique dont le Seigneur a dit qu' "il ne craignait pas Dieu et
ne faisait aucun cas des hommes", et vers lequel se réfugia la veuve
oublieuse de Dieu, c'est-à-dire la Jérusalem terrestre, pour réclamer
vengeance de son ennemi. C'est précisément ce que fera l'Antéchrist au temps
de son règne: il transportera sa royauté dans Jérusalem et siégera dans le
Temple de Dieu, persuadant insidieusement à ses adorateurs qu'il est le
Christ." (Contre les hérésies, V § 25-4)


Au regard des versets bibliques cités ci-dessus par Irénée nous comprenons
que la quatrième et dernière bête est aussi un quatrième et dernier royaume,
que ce dernier royaume ce sont aussi dix rois et aussi les dix cornes de la
bête et que de ces dix cornes doit s'élever une autre corne ou un autre roi
terrifiant recevant toute la puissance de Satan et devant anéantir trois des
premiers rois se faisant le huitième roi et le plus puissant. Nous
comprenons qu'il y a entre ces trois éléments une osmose faisant qu'ils
forment un tout, la bête sauvage. Ce sont aussi les trois esprits impurs du
sixième bol de l'Apocalypse. Nous avons vu que les dix rois sont le peuple
juif dont trois rois seront anéantis par ce huitième roi comme étant l'homme
qui méprise la loi, ce fameux 666 recevant toute la puissance de Satan.
Apocalypse 16, 12 à 16: "Et le sixième répandit sa coupe sur le grand
fleuve Euphrate; alors, ses eaux tarirent, livrant passage aux rois de
l'Orient. Puis, de la gueule du Dragon (Satan), et de la gueule de la Bête
(Israël), et de la gueule du faux prophète (l'homme qui méprise la loi), je
vis surgir trois esprits impurs, comme des grenouilles et de fait, ce sont
des esprits démoniaques, des faiseurs de prodiges, qui s'en vont rassembler
les rois du monde entier pour la guerre, pour le grand Jour du Dieu
Maître-de-tout. (Voici que je viens comme un voleur: heureux celui qui
veille et garde ses vêtements pour ne pas aller nu et laisser voir sa
honte.) Ils les rassemblèrent au lieu dit, en hébreu, Harmagedôn."


Ce qui peut paraître inimaginable au jour d'aujourd'hui c'est qu'Israël
acceptera ce Fils de la Perdition comme son Messie attendu et réclamera
vengeance. Pour beaucoup mais peut-être pas pour tous c'est un tel
libérateur qu'Israël attend, un homme qui résoudra bon nombre de problèmes
et placera Israël dans une position dominante, un peu comme ce que Dieu
avait promis à Israël selon l'alliance des bénédictions en cas d'obéissance.
Dans le cas que nous étudions, nous voyons bien que cette position sera
usurpée et acquise avec l'aide de Satan. De même que le monde chrétien
attend le retour du Christ, ce même monde doit aussi s'attendre à ce que ce
retour attendu soit précédé par de tels événements.
C'est pourquoi, toujours selon Saint Irénée Daniel dit encore : "Le
sanctuaire sera dévasté (La Jérusalem terrestre); le péché a remplacé le
sacrifice et la justice a été jetée par terre ; il a fait cela, et cela lui
a réussi." (Daniel 8: 11 et 12) Et l'ange Gabriel, expliquant à Daniel les
visions, disait de ce même Antéchrist : "A la fin de leur règne se lèvera un
roi impudent de visage et habile à saisir les problèmes. Sa force sera
considérable; il fera de prodigieux ravages, réussira dans ses entreprises,
fera périr les puissants et le peuple saint (Le peuple d'Israël en tant qu'Epouse
de Dieu); le joug de son carcan s'affermira; la ruse sera dans sa main et il
s'enorgueillira dans son cour ; par la ruse il fera périr beaucoup de gens
et se dressera pour la perte d'un grand nombre ; il les brisera de sa main
comme des oufs." (Daniel 8: 23 à 25) ( Contre les hérésies, V § 25-4)


"Dans la suite, l'ange indique encore le temps de sa domination tyrannique,
temps durant lequel seront persécutés les saints (la chrétienté fidèle, la
véritable Eglise du Christ qu'il ne faut pas confondre avec le peuple saint
qu'est Israël à qui ont été faites en premier les promesses en tant qu'Epouse
et qui n'a pas jusqu'à cet instant reçu sa lettre de divorce) qui offrent à
Dieu un sacrifice pur: "A la moitié de la semaine, dit-il, cesseront mon
sacrifice et ma libation, et dans le sanctuaire sera l'abomination de la
désolation, et, (à dater de cet instant) jusqu'à la consommation du temps
la consommation sera donnée par-dessus la désolation." (Daniel 9 : 27) La
"moitié de la semaine", ce sont trois ans et six mois." ( Contre les
hérésies, V § 25-4)
Il peut être utile de relier le paragraphe ci-dessus au paragraphe déjà
cité: "( ... ) il opprimera les saints du Très-Haut (l'Eglise, ceux qui se
réclameront du Christ), et il formera le dessein de changer les temps et la
Loi, et la possibilité lui en sera donnée jusqu'à un temps, des temps et une
moitié de temps" (Daniel 7: 23 à 25), c'est-à-dire durant trois ans et six
mois, laps de temps pendant lequel, à dater de sa venue, il régnera
despotiquement sur la terre." (Contre les hérésies, V § 25-3)
"A la moitié de la semaine, dit-il, cesseront mon sacrifice et ma libation"
; il est question ici du sacrifice de Jésus par lequel nous pouvons nous
présenter à Dieu jusqu'à cet instant. Souvenons-nous de l'invitation aux
noces et de l'invitation au repas du soir lorsque vient le moment où se
ferment les portes. C'est de cela qu'il s'agit quand il est dit que
cesseront sacrifice et libation.


Si à la moitié de la semaine doivent cesser sacrifice et libation et
l'abomination de la désolation se trouver dans le sanctuaire, de fait cela
signifie que cet événement où cessent sacrifice et libation est précédé d'une
période d'une demi-semaine correspondant à trois ans et six mois. Quant à la
consommation du temps jusqu'à la fin de la semaine elle correspond à la
consommation de l'autre demi-semaine c'est à dire aussi trois ans et six
mois où l'abomination de la désolation se trouvera dans le sanctuaire. Ce
sera le temps où l'abomination de la désolation régnera despotiquement sur
la terre imposant son culte "messianique". Il s'imposera comme l'unique
idole et se fera passer pour le Messie Sauveur de l'humanité. Pour vivre
beaucoup accepteront son autorité, ils l'accepteront comme un Dieu et
recevront de lui sa marque.


Cette marque consistera en son acceptation et à la participation à son plus
haut niveau au blasphème contre Dieu. Ils s'en prendront aux saints, à la
véritable Eglise et corps du Christ qui offre à Dieu un service pur. Ce
marquage pourra s'accompagner d'une marque physique comme une circoncision.
Tout cela aboutira à la persécution des saints qui s'y refuseront par
fidélité. Ce sera le temps durant lequel s'accomplira la parabole des dix
vierges invitées aux noces du Christ, les invités au repas du soir où il y
aura beaucoup d'appelés mais peu d'élus car il faudra revêtir l'habit du
noce, c'est à dire faire preuve de fidélité en pareils moments de
persécutions que sera la grande tribulation depuis longtemps annoncée dans
les Ecritures.
La parabole des dix Vierges.
Parlant de l'attente du Royaume de Dieu, Jésus compare cette attente à dix
Vierges attendant son retour. Les dix Vierges représentent l'Eglise
primitive commune au monde chrétien dont beaucoup en ce temps là s'attendaient
à un retour proche de Jésus. Elles ont toutes été invitées aux noces du
Christ et ont toutes été en situation d'attente de celui-ci et de son
Royaume. Toutes ont mis de l'huile dans leur lampe pour leur permettre d'attendre
le retour de Jésus et d'aller à sa rencontre. Irénée de Lyon, grand témoin
de cette Eglise primitive, mettra en garde à ce sujet celles qui
imaginaient un retour proche en leur disant qu'il faut d'abord que se révèle
l'homme qui méprise la loi, l'Antéchrist. Il leur a rappelé que c'est de
cet Antéchrist que l'Apôtre Paul parle dans sa deuxième épître aux
Thessaloniciens lorsqu'il dit :


"Car il faut que vienne d'abord l'apostasie et que se révèle l'homme de
péché, le fils de la perdition, l'Adversaire, celui qui s'élève au-dessus de
tout ce qui s'appelle dieu ou objet de culte, jusqu'à siéger en qualité de
Dieu dans le Temple de Dieu, en se donnant lui-même comme Dieu".
Selon cette parabole cinq des dix Vierges, les avisées, prirent de l'huile
en réserve. Quant aux autres, les sottes, elles ne prirent pas cette
précaution. L'huile est ici la Parole de Dieu de laquelle il faut se nourrir
pour offrir sans cesse un sacrifice de louange tout au long du Jour. La
quantité d'huile représente le respect et l'attachement à cette Parole en la
considérant comme un véritable trésor. C'est pour cette raison que dans la
parabole les avisées ne peuvent pas donner de l'huile qu'elles ont en
réserve aux sottes qui en réclament car l'attachement et le respect de la
Parole de Dieu ne sont pas des choses qui peuvent se donner ou se monnayer.
Aux Vierges avisées pourraient s'adresser ces paroles aux allures
prophétiques que Paul a adressées à Timothée, paroles qu'elles, les avisées,
ont mis en pratique:


"Pour toi, tiens-toi à ce que tu as appris et dont tu as acquis la
certitude. Tu sais de quels maîtres tu le tiens; et c'est depuis ton plus
jeune âge que tu connais les saintes Lettres. Elles sont à même de te
procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus.
Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter,
redresser, former à la justice: ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il
accompli, équipé pour toute oeuvre bonne.
Je t'adjure devant Dieu et devant le Christ Jésus, qui doit juger les
vivants et les morts, au nom de son Apparition et de son Règne: proclame la
parole, insiste à temps et à contretemps, réfute, menace, exhorte, avec une
patience inlassable et le souci d'instruire. ( ... ) Pour toi, sois prudent
en tout, supporte l'épreuve, fais oeuvre de prédicateur de l'Evangile,
acquitte-toi à la perfection de ton ministère. Quant à moi, je suis déjà
répandu en libation et le moment de mon départ est venu. J'ai combattu
jusqu'au bout le bon combat, j'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi. Et
maintenant, voici qu'est préparée pour moi la couronne de justice, qu'en
retour le Seigneur me donnera en ce Jour-là, lui, le juste Juge, et non
seulement à moi mais à tous ceux qui auront attendu avec amour son
Apparition." (2 Thimothées 3 et 4)
Quant aux autres, les Vierges sottes, s'adressent ces paroles elles aussi
aux allures toutes aussi prophétiques:


"Car un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine,
mais au contraire, au gré de leurs passions et l'oreille les démangeant, ils
se donneront des maîtres en quantité et détourneront l'oreille de la vérité
pour se tourner vers les fables." (2 Thimothées 4: 3 et 4)
Que ce soit pour les unes ou les autres le Seigneur n'est pas venu tôt dans
la nuit et elles se sont toutes endormies quant à la venue annoncée de
Jésus, jusqu'à presque l'oublier. Durant leur sommeil, l'huile de leurs
lampes s'est en grande partie consumée...
Lorsque tard dans la nuit l'événement attendu commencera à se manifester,
lorsque la voix annonçant la venue du Seigneur se fera entendre, les
Vierges, c'est à dire le monde chrétien des derniers temps, se réveilleront.
Certaines, dans leurs lampes sur le point de s'éteindre n'auront presque
plus d'huile et pas de réserve c'est dire qu'elles n'auront que peu d'attachement
à la Parole de Dieu et ne la prendront pas vraiment au sérieux, comme une
autorité. Elles ne comprendront pas le sens des événements annoncés et se
tourneront vers les fables de leurs maîtres qu'elles se sont donnés en
quantité.


Quant aux autres, les avisées, c'est à l'inverse leur attachement à la
Parole de Dieu qui leur permettra de comprendre le sens des événements et de
trouver le chemin qui mène au banquet et de le parcourir. Mais quel chemin!
C'est de cette manière qu'elles puiseront dans leurs réserves. Elles
entreront dans la salle du banquet et partageront avec le Seigneur le repas
des noces auquel elles ont été conviées.
Ne sont pas considérées comme avisées toutes celles qui se réclament de la
Bible mais celles qui recherchent le sens profond de ce Livre en utilisant
les interprétations de Dieu et qui vraiment cherchent à le comprendre sans
chercher à l'interpréter selon leurs propres critères. À moi appartient l'interprétation
a-t-Il dit, et si elles Lui appartiennent, il ne nous appartient pas d'interpréter
les textes à notre convenance, ce serait la porte ouverte à tout. En y
regardant de près les textes ont toujours un sens qui se dévoile au moment
voulu.
Les Vierges sottes ayant compris leur méprise, les sottises de leurs
maîtres, et comprenant où se trouve le chemin qui mène à la salle du banquet
s'en retourneront mais trouveront les portes clauses. Répondant à leurs
appels, c'est à cet instant que le Seigneur leur dira qu'il ne les connaît
pas. Il y aura là des pleurs .....


Dans la parabole toutes les Vierges se sont endormies et cet endormissement
semble avoir atteint toute la chrétienté au cours de son histoire!... Au
réveil la chrétienté sera divisée à ce sujet et il y aura encore les Vierges
sottes et les avisées. Malgré cela de l'huile en réserve se trouve cachée
dans le coeur de beaucoup de chrétiens.
On peut se poser des questions sur les paroles de Saint Paul Apôtre: dans
quelle mesure "les hommes n'ont plus supporté la saine doctrine" puisqu'ils
ne devaient plus la supporter?... Il semble qu'il s'agisse là plus que l'égarement
de quelques sectes. Les hommes dont parle Paul et comparables aux Vierges
sottes, pouvaient-ils se donner une doctrine plus saine que la doctrine
reçue des Saints Apôtres? Il est vrai que certains savaient ou du moins ont
prétendu savoir laver plus blanc que le blanc éclatant mais ce ne sont que
des fables qui égarent... Ces doctrines plus saines ne sont que l'ivraie
annoncée par Jésus qui devait faire de gros dégâts dans l'Eglise en tout
comparables aux dégâts d'un loup dans une bergerie. C'est ce qui est arrivé
au cours de l'histoire et cela fait partie des persécutions annoncées dans l'Eglise.
Jésus demandera de rester ferme et dira qu'il est jusqu'à la fin du monde
avec cette Eglise persécutée par Satan qui n'a de cesse de vouloir la faire
tomber et cela lui réussira en partie.

Comme j'ai été persécuté vous le serez aussi a-t-il dit à son Eglise
naissante et cela ne concerne pas seulement les coups physiques qui sont en
fait sans grande importance et n'ont de vraie valeur et de justice que pour
celui qui les subit. Il y a les coups spirituels bien plus subtils comme l'ensemencement
de l'ivraie qui sont bien plus graves dans leurs conséquences. C'est le loup
et ce loup n'est pas l'Eglise mais c'est lui qui pénètre dans celle-ci comme
dans une bergerie pour y commettre les crimes que nous connaissons. Ce sont
ces crimes que parfois et même souvent on reproche à l'Eglise. Ce n'est pas
l'Eglise qu'il faut accuser mais le loup et pour cela il faut voir les faits
et se rendre à l'évidence par une étude perspicace. Hélas! beaucoup se
trompent ou se sont trompés de cible. Sauriez-vous imaginer l'Eglise du
Christ sans ces persécutions et leurs dégâts annoncés à l'avance? Remarquons
que Paul dit de supporter cela comme une épreuve, d'être prudent, en effet
l'ivraie annoncée doit cohabiter avec le blé jusqu'au jour de la moisson où
ceux-ci se distingueront alors l'un de l'autre.

Mes amitiés à tous.

Le presbytre.
abourick
2007-06-18 09:11:17 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant que
nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu or le
vow vaut 6 en hébreu :

Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.


Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
l'apocalypse lire de Claude Tresmontant :
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.


Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie sur la
chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par la Nouvelle
Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple qu'est l'Eglise (le
pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge, les évêques en pourpre violet
: les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie. L'apocalypse ne
contient rien sur la fin du monde.
Marcel Legris
2007-06-18 10:05:10 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant que
nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu or le
Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.
Oui ils se sont fondus mais à l'origine ce sont eux.
Post by abourick
Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
Si des témoins de l'Eglise primitive, celle qui est commune au monde
chrétien.
Ils existe aussi d'autres phylosophes qui expliquent tout cela de manière
différente, il en faut pour tous les guoûts. Alors pouquoi lui spécialement?
Post by abourick
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.
Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie sur la
chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par la Nouvelle
Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple qu'est l'Eglise (le
pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge, les évêques en pourpre violet
: les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie. L'apocalypse ne
contient rien sur la fin du monde.
Oui selon Tresmontant, ce grand penseur phylosophe! Moi je reste attachée à
la Tradition des apôtres tel qu'en ont témoignée des hommes comme Irénée et
d'autres. A ne pas confondre témoins et théologiens ou certains que l'on a
affublés du titre de Père de l'Eglise.

Voyez ce passage de Saint Irénée:
"Car il n'est pas non plus permis de dire qu'ils ont prêché avant d'avoir
reçu la connaissance parfaite, comme osent le prétendre certains, qui se
targuent d'être les correcteurs des apôtres. En effet, après que notre
Seigneur fut ressuscité d'entre les morts et que les apôtres eurent été, par
la venue de l'Esprit Saint, revêtus de la force d'en haut, ils furent
remplis de certitude au sujet de tout et ils possédèrent la connaissance
parfaite ; et c'est alors qu'ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la
terre, proclamant la bonne nouvelle des biens qui nous viennent de Dieu et
annonçant aux hommes la paix céleste : ils avaient, tous ensemble et chacun
pour son compte, l'Evangile de Dieu." (Livre 3)

Dieu dit: "l'interprétation m'appartient", donc il ne nous appartient pas
d'interpréter les Ecritures mais de suivre les interprétations de Dieu
données aux apôtres par l'Esprit Saint qu'ils ont transmis aux presbytres.
Irénée a receuilli auprès des presbytres cet enseignement que nous pouvons
découvrir ou redécouvrir.

Encore un passage de Saint Irénée:
"Telle étant la force de ces preuves, il ne faut donc plus chercher auprès
d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Eglise, car les
apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de la façon la plus
plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que quiconque le désire y
puise le breuvage de la vie. C'est elle, en effet, qui est la voie d'accès à
la vie ; "tous" les autres "sont des voleurs et des brigands". C'est
pourquoi il faut les rejeter, mais aimer par contre avec un zèle extrême ce
qui est de l'Eglise et saisir la Tradition de la vérité. Eh quoi ! S'il
s'élevait une controverse sur quelque question de minime importance, ne
faudrait-il pas recourir aux Eglises les plus anciennes, celles où les
apôtres ont vécu, pour recevoir d'elles sur la question en cause la doctrine
exacte ? Et à supposer même que les apôtres ne nous eussent pas laissé
d'Ecritures, ne faudrait-il pas alors suivre l'ordre de la Tradition qu'ils
ont transmise à ceux à qui ils confiaient ces Eglises ? " (Livre 3)

à+
Le presbytre.
abourick
2007-06-18 11:14:48 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant
que nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.
Oui ils se sont fondus mais à l'origine ce sont eux.
A l'origine les Poulasti aussi appelés Peuple de la Mer sont des IE. Ils se
sont fondus parmi les Hébreux entre le 10e et le 7e siècle avant notre ère.
Il n'existe pas aujourd'hui d'entité palestinienne. C'est un masque de la
nation arabe qui est sémite et en aucun cas indo-européenne. Il n'existe
aucune continuité culturelle, politique, ethnique et probablement même pas
biologique entre les Poulasti et les envahisseurs arabes du 7e siècle de
notre ère. Quant les Arabes ont envahi la Terre Sainte il y a vait 14
siècles que les Poulasti s'étaient fondus - tout comme les Hittites - parmi
les Hébreux.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
Si des témoins de l'Eglise primitive, celle qui est commune au monde
chrétien.
Et quel est leur témoignage ? Ils ont fuit en masse Jérusalem plusieurs
années avant la guerre des Juifs de 70. Pourquoi ? A cause de la prophétie
de Jean, de cette prophétie qu'est l'apocalypse de Jean le cohen.
Post by Marcel Legris
Ils existe aussi d'autres phylosophes qui expliquent tout cela de
manière différente, il en faut pour tous les guoûts. Alors pouquoi
lui spécialement?
Parce que sa démonstration est concluante. Parce qu'il est le plus grand
penseur de la chrétienté depuis Paul et Jean, plus grand encore qu'Augustin,
Thomas, Thèrèse d'Avila ou Jean de la Croix.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.
Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie
sur la chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par
la Nouvelle Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple
qu'est l'Eglise (le pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge,
les évêques en pourpre violet
Post by Marcel Legris
les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie.
L'apocalypse
ne
contient rien sur la fin du monde.
Oui selon Tresmontant, ce grand penseur phylosophe! Moi je reste
attachée à la Tradition des apôtres tel qu'en ont témoignée des
hommes comme Irénée et d'autres. A ne pas confondre témoins et
théologiens ou certains que l'on a affublés du titre de Père de
l'Eglise.
"Car il n'est pas non plus permis de dire qu'ils ont prêché avant
d'avoir reçu la connaissance parfaite, comme osent le prétendre
certains, qui se targuent d'être les correcteurs des apôtres. En
effet, après que notre Seigneur fut ressuscité d'entre les morts et
que les apôtres eurent été, par la venue de l'Esprit Saint, revêtus
de la force d'en haut, ils furent remplis de certitude au sujet de
tout et ils possédèrent la connaissance parfaite ; et c'est alors
qu'ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la terre, proclamant la
bonne nouvelle des biens qui nous viennent de Dieu et annonçant aux
hommes la paix céleste : ils avaient, tous ensemble et chacun pour
son compte, l'Evangile de Dieu." (Livre 3)
Dieu dit: "l'interprétation m'appartient", donc il ne nous appartient
pas d'interpréter les Ecritures mais de suivre les interprétations de
Dieu données aux apôtres par l'Esprit Saint qu'ils ont transmis aux
presbytres. Irénée a receuilli auprès des presbytres cet enseignement
que nous pouvons découvrir ou redécouvrir.
"Telle étant la force de ces preuves, il ne faut donc plus chercher
auprès d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Eglise,
car les apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de la
façon la plus plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que
quiconque le désire y puise le breuvage de la vie. C'est elle, en
effet, qui est la voie d'accès à la vie ; "tous" les autres "sont des
voleurs et des brigands". C'est pourquoi il faut les rejeter, mais
aimer par contre avec un zèle extrême ce qui est de l'Eglise et
saisir la Tradition de la vérité. Eh quoi ! S'il s'élevait une
controverse sur quelque question de minime importance, ne faudrait-il
pas recourir aux Eglises les plus anciennes, celles où les apôtres
ont vécu, pour recevoir d'elles sur la question en cause la doctrine
exacte ? Et à supposer même que les apôtres ne nous eussent pas
laissé d'Ecritures, ne faudrait-il pas alors suivre l'ordre de la
Tradition qu'ils ont transmise à ceux à qui ils confiaient ces
Eglises ? " (Livre 3)
à+
Le presbytre.
Tu réponds à côté. L'interprétation d'Irénée (mais parle-t-il ici seulement
de l'apocalypse, e l'as-tu pas convoqué en vain ?) n'est pas celle des
apôtres, ni celle de celui qui a rédigé en hébreu au plus tard en 50 de
notre ère le livre de l'apocalypse, iohanan ha-cohen qui n'est pas Jean
l'apôtre frère de Jacques et fils de Zébédée. Tout cela est expliqué par
Tresmontant dans les livres que j'ai cités. Ton interprétation de
l'apocalypse est fausse et pécheresse parce qu'elle prétend apporter une
connaissance sur ce que seul le Père connaît : le temps de la fin du monde.
Grand péché d'orgueil et grande erreur.
Marcel Legris
2007-06-18 12:29:07 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant
que nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.
Oui ils se sont fondus mais à l'origine ce sont eux.
A l'origine les Poulasti aussi appelés Peuple de la Mer sont des IE. Ils se
sont fondus parmi les Hébreux entre le 10e et le 7e siècle avant notre ère.
Il n'existe pas aujourd'hui d'entité palestinienne. C'est un masque de la
nation arabe qui est sémite et en aucun cas indo-européenne. Il n'existe
aucune continuité culturelle, politique, ethnique et probablement même pas
biologique entre les Poulasti et les envahisseurs arabes du 7e siècle de
notre ère. Quant les Arabes ont envahi la Terre Sainte il y a vait 14
siècles que les Poulasti s'étaient fondus - tout comme les Hittites -
parmi les Hébreux.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
Si des témoins de l'Eglise primitive, celle qui est commune au monde
chrétien.
Et quel est leur témoignage ? Ils ont fuit en masse Jérusalem plusieurs
années avant la guerre des Juifs de 70. Pourquoi ? A cause de la prophétie
de Jean, de cette prophétie qu'est l'apocalypse de Jean le cohen.
Post by Marcel Legris
Ils existe aussi d'autres phylosophes qui expliquent tout cela de
manière différente, il en faut pour tous les guoûts. Alors pouquoi
lui spécialement?
Parce que sa démonstration est concluante. Parce qu'il est le plus grand
penseur de la chrétienté depuis Paul et Jean, plus grand encore qu'Augustin,
Thomas, Thèrèse d'Avila ou Jean de la Croix.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.
Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie
sur la chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par
la Nouvelle Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple
qu'est l'Eglise (le pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge,
les évêques en pourpre violet
Post by Marcel Legris
les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie.
L'apocalypse
ne
contient rien sur la fin du monde.
Oui selon Tresmontant, ce grand penseur phylosophe! Moi je reste
attachée à la Tradition des apôtres tel qu'en ont témoignée des
hommes comme Irénée et d'autres. A ne pas confondre témoins et
théologiens ou certains que l'on a affublés du titre de Père de
l'Eglise.
"Car il n'est pas non plus permis de dire qu'ils ont prêché avant
d'avoir reçu la connaissance parfaite, comme osent le prétendre
certains, qui se targuent d'être les correcteurs des apôtres. En
effet, après que notre Seigneur fut ressuscité d'entre les morts et
que les apôtres eurent été, par la venue de l'Esprit Saint, revêtus
de la force d'en haut, ils furent remplis de certitude au sujet de
tout et ils possédèrent la connaissance parfaite ; et c'est alors
qu'ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la terre, proclamant la
bonne nouvelle des biens qui nous viennent de Dieu et annonçant aux
hommes la paix céleste : ils avaient, tous ensemble et chacun pour
son compte, l'Evangile de Dieu." (Livre 3)
Dieu dit: "l'interprétation m'appartient", donc il ne nous appartient
pas d'interpréter les Ecritures mais de suivre les interprétations de
Dieu données aux apôtres par l'Esprit Saint qu'ils ont transmis aux
presbytres. Irénée a receuilli auprès des presbytres cet enseignement
que nous pouvons découvrir ou redécouvrir.
"Telle étant la force de ces preuves, il ne faut donc plus chercher
auprès d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Eglise,
car les apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de la
façon la plus plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que
quiconque le désire y puise le breuvage de la vie. C'est elle, en
effet, qui est la voie d'accès à la vie ; "tous" les autres "sont des
voleurs et des brigands". C'est pourquoi il faut les rejeter, mais
aimer par contre avec un zèle extrême ce qui est de l'Eglise et
saisir la Tradition de la vérité. Eh quoi ! S'il s'élevait une
controverse sur quelque question de minime importance, ne faudrait-il
pas recourir aux Eglises les plus anciennes, celles où les apôtres
ont vécu, pour recevoir d'elles sur la question en cause la doctrine
exacte ? Et à supposer même que les apôtres ne nous eussent pas
laissé d'Ecritures, ne faudrait-il pas alors suivre l'ordre de la
Tradition qu'ils ont transmise à ceux à qui ils confiaient ces
Eglises ? " (Livre 3)
à+
Le presbytre.
Tu réponds à côté. L'interprétation d'Irénée (mais parle-t-il ici
seulement de l'apocalypse, e l'as-tu pas convoqué en vain ?) n'est pas
celle des apôtres,
Au regard du paragraphe extrait du livre 3 que je cite c'est bel et bien ce
qu'Irénée dit et c'est ce que l'on peut retrouver à de multiples reprises
dans toute son oeuvre.
Post by abourick
ni celle de celui qui a rédigé en hébreu au plus tard en 50 de notre ère le
livre de l'apocalypse, iohanan ha-cohen qui n'est pas Jean l'apôtre frère
de Jacques et fils de Zébédée. Tout cela est expliqué par Tresmontant dans
les livres que j'ai cités.
Irénée et les autres ne disent pas cela mais c'est vrai qu'il suffit de
prendre quelques éléments et l'on tout réinventer. C'est ce qu'à fait
l'Islam avec la Bible.
Post by abourick
Ton interprétation de l'apocalypse est fausse et pécheresse parce qu'elle
prétend apporter une connaissance sur ce que seul le Père connaît : le
temps de la fin du monde. Grand péché d'orgueil et grande erreur.
En gros on va dire qu'il n'est pas impossible de connaître les choses de la
fin des temps puisque Jésus nous donne des signes et dit que lorsque vous
verrez ces choses sachez.....

Par contre pour ce qui est du jour et de l'heure de son intervention après
la grande tribulation, le grand jour de Dieu qui en fait mettra un terme à
cette grande tribulation ne peut être connu et calculé de manière précise.

Salutations.

Le presbytre.
abourick
2007-06-18 13:26:41 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant
que nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.
Oui ils se sont fondus mais à l'origine ce sont eux.
A l'origine les Poulasti aussi appelés Peuple de la Mer sont des IE. Ils se
sont fondus parmi les Hébreux entre le 10e et le 7e siècle avant notre ère.
Il n'existe pas aujourd'hui d'entité palestinienne. C'est un masque
de la nation arabe qui est sémite et en aucun cas indo-européenne.
Il n'existe aucune continuité culturelle, politique, ethnique et
probablement même pas biologique entre les Poulasti et les
envahisseurs arabes du 7e siècle de notre ère. Quant les Arabes ont
envahi la Terre Sainte il y a vait 14 siècles que les Poulasti
s'étaient fondus - tout comme les Hittites - parmi les Hébreux.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
Si des témoins de l'Eglise primitive, celle qui est commune au monde
chrétien.
Et quel est leur témoignage ? Ils ont fuit en masse Jérusalem
plusieurs années avant la guerre des Juifs de 70. Pourquoi ? A cause
de la prophétie de Jean, de cette prophétie qu'est l'apocalypse de
Jean le cohen.
Post by Marcel Legris
Ils existe aussi d'autres phylosophes qui expliquent tout cela de
manière différente, il en faut pour tous les guoûts. Alors pouquoi
lui spécialement?
Parce que sa démonstration est concluante. Parce qu'il est le plus
grand penseur de la chrétienté depuis Paul et Jean, plus grand encore
qu'Augustin,
Thomas, Thèrèse d'Avila ou Jean de la Croix.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.
Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie
sur la chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par
la Nouvelle Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple
qu'est l'Eglise (le pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge,
les évêques en pourpre violet
Post by Marcel Legris
les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie.
L'apocalypse
ne
contient rien sur la fin du monde.
Oui selon Tresmontant, ce grand penseur phylosophe! Moi je reste
attachée à la Tradition des apôtres tel qu'en ont témoignée des
hommes comme Irénée et d'autres. A ne pas confondre témoins et
théologiens ou certains que l'on a affublés du titre de Père de
l'Eglise.
"Car il n'est pas non plus permis de dire qu'ils ont prêché avant
d'avoir reçu la connaissance parfaite, comme osent le prétendre
certains, qui se targuent d'être les correcteurs des apôtres. En
effet, après que notre Seigneur fut ressuscité d'entre les morts et
que les apôtres eurent été, par la venue de l'Esprit Saint, revêtus
de la force d'en haut, ils furent remplis de certitude au sujet de
tout et ils possédèrent la connaissance parfaite ; et c'est alors
qu'ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la terre, proclamant la
bonne nouvelle des biens qui nous viennent de Dieu et annonçant aux
hommes la paix céleste : ils avaient, tous ensemble et chacun pour
son compte, l'Evangile de Dieu." (Livre 3)
Dieu dit: "l'interprétation m'appartient", donc il ne nous
appartient pas d'interpréter les Ecritures mais de suivre les
interprétations de Dieu données aux apôtres par l'Esprit Saint
qu'ils ont transmis aux presbytres. Irénée a receuilli auprès des
presbytres cet enseignement que nous pouvons découvrir ou
"Telle étant la force de ces preuves, il ne faut donc plus chercher
auprès d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Eglise,
car les apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de
la façon la plus plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que
quiconque le désire y puise le breuvage de la vie. C'est elle, en
effet, qui est la voie d'accès à la vie ; "tous" les autres "sont
des voleurs et des brigands". C'est pourquoi il faut les rejeter,
mais aimer par contre avec un zèle extrême ce qui est de l'Eglise et
saisir la Tradition de la vérité. Eh quoi ! S'il s'élevait une
controverse sur quelque question de minime importance, ne
faudrait-il pas recourir aux Eglises les plus anciennes, celles où
les apôtres ont vécu, pour recevoir d'elles sur la question en
cause la doctrine exacte ? Et à supposer même que les apôtres ne
nous eussent pas laissé d'Ecritures, ne faudrait-il pas alors
suivre l'ordre de la Tradition qu'ils ont transmise à ceux à qui
ils confiaient ces Eglises ? " (Livre 3)
à+
Le presbytre.
Tu réponds à côté. L'interprétation d'Irénée (mais parle-t-il ici
seulement de l'apocalypse, e l'as-tu pas convoqué en vain ?) n'est
pas celle des apôtres,
Au regard du paragraphe extrait du livre 3 que je cite c'est bel et
bien ce qu'Irénée dit et c'est ce que l'on peut retrouver à de
multiples reprises dans toute son oeuvre.
Et pourtant la tradition que l'Eglise défend est souvent distincte de celle
des évangiles. Prenons un seul exemple, énorme, mis en exergue par
Tresmontant. Dans la tradition évangélique comme dans la christologie le mot
"Fils" désigne toujours cet homme concret qu'est Jésus, celui que suivaient
et aimaient ses disciples, celui qui est mort sur la croix et est
ressuscité. Dans la théologie trinitaire le mot "Fils" ne désigne plus Jésus
mais le logos de Dieu hors et avant l'incarnation, ce qui relève selon
Tresmontant d'une tradition proto-gnostique déjà présente chez Philon
d'Alexandrie mais est étrangère tant à la tradition biblique qu'à la
tradition évangélique. Il existe une tension entre la christologie,
directement inspirée des évangiles, et la théologie trinitaire contaminée au
moins en partie par la gnose. Car jamais la bible ou l'évangile n'appelle
"Fils" la parole de Dieu hors incarnation. Quelle est la solution de ce
dilemme ? Certains ont une petite idée mais l'Eglise n'a pas tranché. Par
contre il est évident que les Pères n'ont pas reçu que la tradition
apostolique. Il est fort possible qu'ils aient ignoré, pour des raisons
expliquées par Tresmontant, tout de la tradition de l'apocalypse qui est née
en milieu hébreu et relate une période où les juifs persécutaient à mort les
judéo-chrétiens (les juifs ayant reçu le Christ). La séparation entre
l'Eglise et la synagogue devient effective après la destruction du Temple.
C'est la raison pour laquelle la tradition chrétienne issue de Paul a ignoré
la signification réelle de l'apocalypse. Jean l'évangéliste c'est iohanan
ha-cohen, fils de grand-prêtre, peut-être grand-prêtre lui-même sous le nom
de ionatan, c'est aussi l'auteur de l'apocalypse. C'est peut-être lui qui
couvre de son autorité la traduction dite de Marc, c'est peut-être lui le
neveu de Barnabé, Jean-Marc, objet d'une dispute terrible entre Paul et
Barnabé, c'est peut-être ce Jean-Marc chez qui vivaient la sainte Vierge
après la mort et la résurrection du Christ, ce Jean-Marc qui avait une
maison à Jérusalem, celle où le Christ a mangé sa dernière Pâque. Tout cela
est expliqué par Tresmontant qui est un saint de Dieu dans ses quatre
traductions des évangiles, dans sa traduction de l'apocalypse, dans son
enquête sur l'apocalypse. Tresmontant c'est une autre tradition de l'Eglise,
celle du Christ, celle de l'avenir.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
ni celle de celui qui a rédigé en hébreu au plus tard en 50 de notre
ère le livre de l'apocalypse, iohanan ha-cohen qui n'est pas Jean
l'apôtre frère de Jacques et fils de Zébédée. Tout cela est expliqué
par Tresmontant dans les livres que j'ai cités.
Irénée et les autres ne disent pas cela mais c'est vrai qu'il suffit
de prendre quelques éléments et l'on tout réinventer. C'est ce qu'à
fait l'Islam avec la Bible.
Malheureusement pour toi le livre de l'apocalypse est bourré d'hébraïsmes et
l'évangile de Jean utilise le calendrier du temple, pas celui de Jean fils
de Zébédée. Tradition erronée que la tienne.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Ton interprétation de l'apocalypse est fausse et pécheresse parce
qu'elle prétend apporter une connaissance sur ce que seul le Père
connaît : le temps de la fin du monde. Grand péché d'orgueil et
grande erreur.
En gros on va dire qu'il n'est pas impossible de connaître les choses
de la fin des temps puisque Jésus nous donne des signes et dit que
lorsque vous verrez ces choses sachez.....
Par contre pour ce qui est du jour et de l'heure de son intervention
après la grande tribulation, le grand jour de Dieu qui en fait mettra
un terme à cette grande tribulation ne peut être connu et calculé de
manière précise.
Non, seul le Père Eternel connaît le temps de la fin des temps. Et il faudra
encore une longue durée, une très longue durée pour que le levain du Royaume
des Cieux ne transforme toute l'humanité en humanité sainte et à l'image de
Dieu.
*-pipolin-*
2007-06-18 14:28:25 UTC
Permalink
(snip) conneries de neuneux grave de grave...
putin, les malades... 8-o
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Clanche de Bastille
2007-06-18 18:04:14 UTC
Permalink
abourick vs. Marcel Legris
putin, les malades... 8-o
Moi, je trouve ça très intéressant. Passionnant, même...
*-pipolin-*
2007-06-18 18:29:41 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
abourick vs. Marcel Legris
putin, les malades... 8-o
Moi, je trouve ça très intéressant. Passionnant, même...
moué...

chacun ses centre d'interet...
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Clanche de Bastille
2007-06-18 18:31:44 UTC
Permalink
Post by *-pipolin-*
Post by Clanche de Bastille
abourick vs. Marcel Legris
putin, les malades... 8-o
Moi, je trouve ça très intéressant. Passionnant, même...
moué...
chacun ses centre d'interet...
Je vous assure : c'est d'une très haute teneur en spiritualité, de haute
graisse même !
*-pipolin-*
2007-06-18 20:55:06 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by *-pipolin-*
Post by Clanche de Bastille
abourick vs. Marcel Legris
putin, les malades... 8-o
Moi, je trouve ça très intéressant. Passionnant, même...
moué...
chacun ses centre d'interet...
Je vous assure : c'est d'une très haute teneur en spiritualité, de haute
graisse même !
Je suis plus "huile de coude"...
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Clanche de Bastille
2007-06-18 21:01:12 UTC
Permalink
Post by *-pipolin-*
Je suis plus "huile de coude"...
À ce qu'ils semble, nos deux maîtres aussi...
*-pipolin-*
2007-06-18 21:13:21 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by *-pipolin-*
Je suis plus "huile de coude"...
À ce qu'ils semble, nos deux maîtres aussi...
hélas, que pour des choses bien futile et stérile...
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Clanche de Bastille
2007-06-18 21:22:59 UTC
Permalink
Post by *-pipolin-*
Post by Clanche de Bastille
Post by *-pipolin-*
Je suis plus "huile de coude"...
À ce qu'ils semble, nos deux maîtres aussi...
hélas, que pour des choses bien futile et stérile...
Ben «l'huile de coude», justement...
--
Et puis maintenant que ça ne rend plus sourd.
*-pipolin-*
2007-06-18 21:25:09 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by *-pipolin-*
Post by Clanche de Bastille
Post by *-pipolin-*
Je suis plus "huile de coude"...
À ce qu'ils semble, nos deux maîtres aussi...
hélas, que pour des choses bien futile et stérile...
Ben «l'huile de coude», justement...
on peut le voir comme ça, mais ce n'etais pas mon cas...
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
Clanche de Bastille
2007-06-18 21:39:41 UTC
Permalink
Post by *-pipolin-*
on peut le voir comme ça, mais ce n'etais pas mon cas...
C'est tout de même le thème principal de ce forum, non ? :-).
Marcel Legris
2007-06-18 16:22:32 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Selon les textes, Israël dispersée devait se reconstituer en tant
que nation, ce qui est fait. Ce sont eux les dix rois.
Non, c'est la dynastie des Hérode.
Post by Marcel Legris
Le 666 est l'homme qui méprise la loi que les juifs doivent accepter comme
leur Messie à la
fin des
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Hérode=horodos=h6r6d6s=666
Post by Marcel Legris
temps selon les dires de Jésus. Cet homme serait un amalgame de la
tribu de Dan et des Philistins autrement dit vraissemblablement un
palestinien.
La tribu de Dan a disparu depuis 2700 ans ! Idem pour les Poulasti
(Philistins) qui ont disparu à peu près à la même époque. Les
pseudo-Palestiniens sont en fait des arabo-musulmans.
Oui ils se sont fondus mais à l'origine ce sont eux.
A l'origine les Poulasti aussi appelés Peuple de la Mer sont des IE. Ils se
sont fondus parmi les Hébreux entre le 10e et le 7e siècle avant notre ère.
Il n'existe pas aujourd'hui d'entité palestinienne. C'est un masque
de la nation arabe qui est sémite et en aucun cas indo-européenne.
Il n'existe aucune continuité culturelle, politique, ethnique et
probablement même pas biologique entre les Poulasti et les
envahisseurs arabes du 7e siècle de notre ère. Quant les Arabes ont
envahi la Terre Sainte il y a vait 14 siècles que les Poulasti
s'étaient fondus - tout comme les Hittites - parmi les Hébreux.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Je snipe les élucubrations sans fondement. Sur la signification de
Si des témoins de l'Eglise primitive, celle qui est commune au monde
chrétien.
Et quel est leur témoignage ? Ils ont fuit en masse Jérusalem
plusieurs années avant la guerre des Juifs de 70. Pourquoi ? A cause
de la prophétie de Jean, de cette prophétie qu'est l'apocalypse de
Jean le cohen.
Post by Marcel Legris
Ils existe aussi d'autres phylosophes qui expliquent tout cela de
manière différente, il en faut pour tous les guoûts. Alors pouquoi
lui spécialement?
Parce que sa démonstration est concluante. Parce qu'il est le plus
grand penseur de la chrétienté depuis Paul et Jean, plus grand encore
qu'Augustin,
Thomas, Thèrèse d'Avila ou Jean de la Croix.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
- L'Apocalypse de Jean, traduction et notes (téléchargeable sur
JesusMarie.com)
- Enquête sur l'apocalypse
tout deux édités chez Françaois-Xavier de Guibert.
Selon Tresmontant le livre de l'apocalypse constitue une prophétie
sur la chute de Jérusalem et la destruction du Temple remplacé par
la Nouvelle Jérusalem descendue du ciel et par le nouveau temple
qu'est l'Eglise (le pape en blanc, les cardinaux en pourpre rouge,
les évêques en pourpre violet
Post by Marcel Legris
les couleurs du temple !). Cette prophétie est accomplie.
L'apocalypse
ne
contient rien sur la fin du monde.
Oui selon Tresmontant, ce grand penseur phylosophe! Moi je reste
attachée à la Tradition des apôtres tel qu'en ont témoignée des
hommes comme Irénée et d'autres. A ne pas confondre témoins et
théologiens ou certains que l'on a affublés du titre de Père de
l'Eglise.
"Car il n'est pas non plus permis de dire qu'ils ont prêché avant
d'avoir reçu la connaissance parfaite, comme osent le prétendre
certains, qui se targuent d'être les correcteurs des apôtres. En
effet, après que notre Seigneur fut ressuscité d'entre les morts et
que les apôtres eurent été, par la venue de l'Esprit Saint, revêtus
de la force d'en haut, ils furent remplis de certitude au sujet de
tout et ils possédèrent la connaissance parfaite ; et c'est alors
qu'ils s'en allèrent jusqu'aux extrémités de la terre, proclamant la
bonne nouvelle des biens qui nous viennent de Dieu et annonçant aux
hommes la paix céleste : ils avaient, tous ensemble et chacun pour
son compte, l'Evangile de Dieu." (Livre 3)
Dieu dit: "l'interprétation m'appartient", donc il ne nous
appartient pas d'interpréter les Ecritures mais de suivre les
interprétations de Dieu données aux apôtres par l'Esprit Saint
qu'ils ont transmis aux presbytres. Irénée a receuilli auprès des
presbytres cet enseignement que nous pouvons découvrir ou
"Telle étant la force de ces preuves, il ne faut donc plus chercher
auprès d'autres la vérité qu'il est facile de recevoir de l'Eglise,
car les apôtres, comme en un riche cellier, ont amassé en elle, de
la façon la plus plénière, tout ce qui a trait à la vérité, afin que
quiconque le désire y puise le breuvage de la vie. C'est elle, en
effet, qui est la voie d'accès à la vie ; "tous" les autres "sont
des voleurs et des brigands". C'est pourquoi il faut les rejeter,
mais aimer par contre avec un zèle extrême ce qui est de l'Eglise et
saisir la Tradition de la vérité. Eh quoi ! S'il s'élevait une
controverse sur quelque question de minime importance, ne
faudrait-il pas recourir aux Eglises les plus anciennes, celles où
les apôtres ont vécu, pour recevoir d'elles sur la question en
cause la doctrine exacte ? Et à supposer même que les apôtres ne
nous eussent pas laissé d'Ecritures, ne faudrait-il pas alors
suivre l'ordre de la Tradition qu'ils ont transmise à ceux à qui
ils confiaient ces Eglises ? " (Livre 3)
à+
Le presbytre.
Tu réponds à côté. L'interprétation d'Irénée (mais parle-t-il ici
seulement de l'apocalypse, e l'as-tu pas convoqué en vain ?) n'est
pas celle des apôtres,
Au regard du paragraphe extrait du livre 3 que je cite c'est bel et
bien ce qu'Irénée dit et c'est ce que l'on peut retrouver à de
multiples reprises dans toute son oeuvre.
Et pourtant la tradition que l'Eglise défend est souvent distincte de celle
des évangiles. Prenons un seul exemple, énorme, mis en exergue par
Tresmontant. Dans la tradition évangélique comme dans la christologie le mot
"Fils" désigne toujours cet homme concret qu'est Jésus, celui que suivaient
et aimaient ses disciples, celui qui est mort sur la croix et est
ressuscité. Dans la théologie trinitaire le mot "Fils" ne désigne plus Jésus
mais le logos de Dieu hors et avant l'incarnation, ce qui relève selon
Tresmontant d'une tradition proto-gnostique déjà présente chez Philon
d'Alexandrie mais est étrangère tant à la tradition biblique qu'à la
tradition évangélique. Il existe une tension entre la christologie,
directement inspirée des évangiles, et la théologie trinitaire contaminée au
moins en partie par la gnose. Car jamais la bible ou l'évangile n'appelle
"Fils" la parole de Dieu hors incarnation. Quelle est la solution de ce
dilemme ? Certains ont une petite idée mais l'Eglise n'a pas tranché. Par
contre il est évident que les Pères n'ont pas reçu que la tradition
apostolique. Il est fort possible qu'ils aient ignoré, pour des raisons
expliquées par Tresmontant, tout de la tradition de l'apocalypse qui est née
en milieu hébreu et relate une période où les juifs persécutaient à mort les
judéo-chrétiens (les juifs ayant reçu le Christ). La séparation entre
l'Eglise et la synagogue devient effective après la destruction du Temple.
C'est la raison pour laquelle la tradition chrétienne issue de Paul a ignoré
la signification réelle de l'apocalypse. Jean l'évangéliste c'est iohanan
ha-cohen, fils de grand-prêtre, peut-être grand-prêtre lui-même sous le nom
de ionatan, c'est aussi l'auteur de l'apocalypse. C'est peut-être lui qui
couvre de son autorité la traduction dite de Marc, c'est peut-être lui le
neveu de Barnabé, Jean-Marc, objet d'une dispute terrible entre Paul et
Barnabé, c'est peut-être ce Jean-Marc chez qui vivaient la sainte Vierge
après la mort et la résurrection du Christ, ce Jean-Marc qui avait une
maison à Jérusalem, celle où le Christ a mangé sa dernière Pâque. Tout cela
est expliqué par Tresmontant qui est un saint de Dieu dans ses quatre
traductions des évangiles, dans sa traduction de l'apocalypse, dans son
enquête sur l'apocalypse. Tresmontant c'est une autre tradition de l'Eglise,
celle du Christ, celle de l'avenir.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
ni celle de celui qui a rédigé en hébreu au plus tard en 50 de notre
ère le livre de l'apocalypse, iohanan ha-cohen qui n'est pas Jean
l'apôtre frère de Jacques et fils de Zébédée. Tout cela est expliqué
par Tresmontant dans les livres que j'ai cités.
Irénée et les autres ne disent pas cela mais c'est vrai qu'il suffit
de prendre quelques éléments et l'on tout réinventer. C'est ce qu'à
fait l'Islam avec la Bible.
Malheureusement pour toi le livre de l'apocalypse est bourré d'hébraïsmes et
l'évangile de Jean utilise le calendrier du temple, pas celui de Jean fils
de Zébédée. Tradition erronée que la tienne.
Post by Marcel Legris
Post by abourick
Ton interprétation de l'apocalypse est fausse et pécheresse parce
qu'elle prétend apporter une connaissance sur ce que seul le Père
connaît : le temps de la fin du monde. Grand péché d'orgueil et
grande erreur.
En gros on va dire qu'il n'est pas impossible de connaître les choses
de la fin des temps puisque Jésus nous donne des signes et dit que
lorsque vous verrez ces choses sachez.....
Par contre pour ce qui est du jour et de l'heure de son intervention
après la grande tribulation, le grand jour de Dieu qui en fait mettra
un terme à cette grande tribulation ne peut être connu et calculé de
manière précise.
Non, seul le Père Eternel connaît le temps de la fin des temps. Et il faudra
encore une longue durée, une très longue durée pour que le levain du Royaume
des Cieux ne transforme toute l'humanité en humanité sainte et à l'image de
Dieu.
On peut toujours tout nier. Personnellement je ne reconnais que pour valable
la Bible et la Tradition des Apôtres rapportée par Irénée et quelques
autres, de ceux qui ont apporté un témoignage du christianisme du tout
début. Quant aux autres, les théologiens, les "Pères de l'Eglise", les
philosophes etc... sans oublier quantité de saints et d'écrivains je les
laisse de côté. Je ne crois même pas en la Trinité alors vous voyez!

à+

Le presbytre.
abourick
2007-06-18 19:26:49 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
On peut toujours tout nier. Personnellement je ne reconnais que pour
valable la Bible et la Tradition des Apôtres rapportée par Irénée et
quelques autres, de ceux qui ont apporté un témoignage du
christianisme du tout début. Quant aux autres, les théologiens, les
"Pères de l'Eglise", les philosophes etc... sans oublier quantité de
saints et d'écrivains je les laisse de côté. Je ne crois même pas en
la Trinité alors vous voyez!
Grand péché que voilà ! La trinité c'est Dieu qui dévoile son intimité à la
créature afin qu'elle sache qu'elle est aimée de Dieu et digne de participer
à sa vie dans l'esprit.
R.V. Gronoff
2007-06-18 19:43:36 UTC
Permalink
Post by abourick
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu or le
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
Caligula
2007-06-18 20:05:53 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
Et avec Fédération Française de Football ?
FFF = 666.
Bigre !
--
Caligula
R.V. Gronoff
2007-06-19 00:37:03 UTC
Permalink
Post by Caligula
Post by R.V. Gronoff
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
Et avec Fédération Française de Football ?
FFF = 666.
Bigre !
Le match de foot remplace la prière.
C'est aussi du temps de cerveau disponible et certainement l'activité la
plus conne du monde.
*-pipolin-*
2007-06-19 08:01:32 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by Caligula
Post by R.V. Gronoff
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
Et avec Fédération Française de Football ?
FFF = 666.
Bigre !
Le match de foot remplace la prière.
C'est aussi du temps de cerveau disponible et certainement l'activité la plus
conne du monde.
moue, bien que je ne sois pas footeux du tout, il est quand meme mille
fois mieux de matter ou jouer un match de foot qu'un messe.
--
Toutes les fautes d'orthographes de ce message sont sous copyright et
sont la propriété exclusive de l'auteur de ce message, toutes
reproductions est interdite et donnerais lieu à des poursuites.
© pipolin
abourick
2007-06-20 11:10:54 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by Caligula
Post by R.V. Gronoff
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
Et avec Fédération Française de Football ?
FFF = 666.
Bigre !
Le match de foot remplace la prière.
C'est aussi du temps de cerveau disponible et certainement l'activité
la plus conne du monde.
Je confirme. Tellement conne qu'il faudrait trouver un moyen de l'interdire.
Et comme par hasard cette machine à crétiniser a été inventé par les Godons!
abourick
2007-06-18 20:24:49 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by abourick
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
W=6 ? "vow" c'est notre "o" pas notre "w" !


Et quel sens pour les Hébreux du temps de Jésus ?
2007-06-19 12:12:57 UTC
Permalink
Post by abourick
Post by R.V. Gronoff
Post by abourick
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
W=6 ? "vow" c'est notre "o" pas notre "w" !
et dans le grec de la Révélation vous pouvez affirmativement prétendre que
l'exemple laissé est l'équivalent du www ?

non dans le grec, original du livre Révélation on aurait plutôt 600-60-6.
ce qui correspond aussi à trois lettres hébraïques différentes...donc caput
votre 3xvow ? :-)
R.V. Gronoff
2007-06-20 01:57:04 UTC
Permalink
Post by
Post by abourick
Post by R.V. Gronoff
Post by abourick
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en hébreu
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
W=6 ? "vow" c'est notre "o" pas notre "w" !
et dans le grec de la Révélation vous pouvez affirmativement prétendre que
l'exemple laissé est l'équivalent du www ?
non dans le grec, original du livre Révélation on aurait plutôt 600-60-6.
ce qui correspond aussi à trois lettres hébraïques différentes...donc caput
votre 3xvow ? :-)
w^3

Chébien, mais si on ne peut plus placer un minihoax de temps en temps...
abourick
2007-06-20 11:10:36 UTC
Permalink
Post by
Post by abourick
Post by R.V. Gronoff
Post by abourick
666 c'est la dynastie des Hérode qui s'écrit avec 3 "vow" en
Du coup, ça marche aussi avec WorldWide Web: WWW=666.
W=6 ? "vow" c'est notre "o" pas notre "w" !
et dans le grec de la Révélation vous pouvez affirmativement
prétendre que l'exemple laissé est l'équivalent du www ?
non dans le grec, original du livre Révélation on aurait plutôt
600-60-6. ce qui correspond aussi à trois lettres hébraïques
différentes...donc caput votre 3xvow ? :-)
Ça dépend des manuscrits. Certains présentent le signe de la bête comme la
répétition de trois signes 6.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_la_bête

Différentes écritures
Article détaillé : Numération grecque.
Le nombre est écrit de différentes façons suivant les manuscrits.

Parfois littéralement ἑξακόσιοι ἑξήκοντα ἕξ, cette représentation insiste
sur l'aspect que le six est répété trois fois. Il s'agit d'un nombre
d'homme.

Parfois sous la forme ΧΞϚ ou χξς en minuscule, surligné d'un trait. Avec les
les lettres Khi, Xi et Stigma.

Dans certains manuscrits, Christ est écrit ΧϚ. Le nombre de la bête est
alors cette abréviation dans laquelle est insérée Ξ.

Un fragment provenant du site Oxyrhynchus donne une version différente, 616,
écrit χις. Irénée de Lyon atteste cette forme d'écriture mais en conteste la
validité.
Clanche de Bastille
2007-06-18 18:30:44 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Bonsoir à vous aussi, cher Prophètre !
Post by Marcel Legris
Combien de faux prophètes, d'illuminés et même des gens de bonne
volonté se sont prononcés pour annoncer le retour prochain du Christ
et il ne s'est jamais rien passé!
Heureusement que vous ne faites pas partie de ceux-là...
Post by Marcel Legris
Dans l'art d'écrire et dans quelque texte que ce soit, on utilise un
pronom lorsque celui-ci peut être mis à la place de quelque chose de
déjà connue dans un même texte.
Vous voulez dire... sérieusement ?

Auriez-vous, s'il vous plait, un exemple qui nous permette de mieux saisir
cette proposition théorique et complexe ?
Post by Marcel Legris
Puisque ces choses ne se sont pas encore réalisées, elles sont à venir.
Ça me semble encore plus compliqué que la théorie sur les pronoms... Êtes-
vous absolument certain de ce que vous avancez là ?
Post by Marcel Legris
Cela demanderait une étude plus complète.
727 lignes... c'est vrai : vous semblez en petite forme.

Tout va bien ?
Post by Marcel Legris
il les brisera de sa main comme des oufs.
À donf !
Post by Marcel Legris
Mes amitiés à tous.
Le presbytre.
À vous aussi : c'est troujours un playsir.
Marcel Legris
2007-06-19 15:43:26 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by Marcel Legris
Bonjour à tous!
Bonsoir à vous aussi, cher Prophètre !
Post by Marcel Legris
Combien de faux prophètes, d'illuminés et même des gens de bonne
volonté se sont prononcés pour annoncer le retour prochain du Christ
et il ne s'est jamais rien passé!
Heureusement que vous ne faites pas partie de ceux-là...
Bisard! comme c'est bisard! je ne vous sens pas très sincère sur ce coup et
je vois sur mon écran le bout de votre nez qui s'allonge mais pourquoi donc!
Post by Clanche de Bastille
Post by Marcel Legris
Dans l'art d'écrire et dans quelque texte que ce soit, on utilise un
pronom lorsque celui-ci peut être mis à la place de quelque chose de
déjà connue dans un même texte.
Vous voulez dire... sérieusement ?
Auriez-vous, s'il vous plait, un exemple qui nous permette de mieux saisir
cette proposition théorique et complexe ?
Vers la fin de la 2ème lettre aux Thessaloniciens il est dit : "Quand ils
diront : "Paix et sécurité" une destruction doit être de suite sur eux."
D'après Irénée celui qui devra apporter cette destruction est l'homme qui
méprise la loi, le fameux 666, celui qui doit mener une tribulation
planétaire par la suite etc...
D'après Irénée et donc de la tradition des apôtres "ils" de "Quand ils
diront...." sont les dix rois qui n'ont plus de royaume mais qui reçoivent
un royaume pour un temps très court. Ces dix rois sont aussi dix cornes dont
les trois premières cornes sont détruites lors de cette destruction. Les
"sept rois restants" s'associent à ce huitième roi, l'antéchrist et le
reçoivent comme leur Messie et partent à la conquête du monde pour imposer
leur culte messianique. Ce sera la grande tribulation annoncée pour ceux qui
refuseront ce culte ou de recevoir la marque de cette bête. Si, cette
prophétie devait être pour notre époque, je parle au conditionnel, il est
intéressant de savoir qui est "ILS" afin de s'assurer que ce qui est
remplacé par ce pronom "ils" est existant et de ce fait de l'existence des
autres acteurs.

Donc il faut reprendre cette lettre, la replacer dans son contexte et se
mettre entièrement dans la peau du lecteur qui lit à un public des
encouragements pour faire face à des gens qui les persécutent et ces gens
sont des juifs. A la fin lorsqu'on lit: "Quand ils diront : "Paix et
sécurité"...." il ne peut s'agir que des juifs puisqu'il n'y a pas d'autres
éléments dans le texte. Pour ceux qui ont écouté la lecture de cette lettre,
c'était évident et la boucle est bouclée puisque les juifs selon Jésus
devait "recevoir" celui qui méprise la loi comme leur Messie.

Si je dis : "Ils sont bizarres", il vous faut bien un contexte pour
comprendre qui est "ILS" afin de savoir qui est bizarres. Dans le texte que
j'ai développé le seul contexte de "ILS" est cette fameuse lettre et rien
que cette lettre. Tout élément rapporté ne serait qu'une vulgaire
interprétation.

à +
Le presbytre.
Clanche de Bastille
2007-06-19 17:32:24 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Post by Clanche de Bastille
Post by Marcel Legris
Combien de faux prophètes, d'illuminés et même des gens de bonne
volonté se sont prononcés pour annoncer le retour prochain du Christ
et il ne s'est jamais rien passé!
Heureusement que vous ne faites pas partie de ceux-là...
Bisard! comme c'est bisard!
Rendez-vous au 1er janvier 2010, comme convenu.
Post by Marcel Legris
Le presbytre.
C'est troujours un playsir.
Marcel Legris
2007-06-20 09:57:00 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by Clanche de Bastille
Post by Marcel Legris
Combien de faux prophètes, d'illuminés et même des gens de bonne
volonté se sont prononcés pour annoncer le retour prochain du Christ
et il ne s'est jamais rien passé!
Heureusement que vous ne faites pas partie de ceux-là...
Bizarre! comme c'est bizarre !
Rendez-vous au 1er janvier 2010, comme convenu.
La fin des 6000 ans est pour le 14 Nisan au soir de 2009 et la grande
tribulation devrait durer 3,5 années de plus ce qui nous mène vers octobre
2012. Mais 2010 on y verra déjà pas mal.

a+

Le presbytre.
Clanche de Bastille
2007-06-20 10:04:15 UTC
Permalink
ce qui nous mène vers octobre 2012.
Ne vous étiez-vous pas déjà engagé sur la fin de tout avant 2010 ?

Déjà une proposition de sursis...
Le presbytre.
C'est troujours un playsir.
Marcel Legris
2007-06-20 10:28:02 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
ce qui nous mène vers octobre 2012.
Ne vous étiez-vous pas déjà engagé sur la fin de tout avant 2010 ?
Ah non relisez-moi!
Compter les lignes c'est bien les lire c'est mieux.
Post by Clanche de Bastille
Déjà une proposition de sursis...
C'est troujours un playsir.
Moi aussi.
Le presbytre.
Clanche de Bastille
2007-06-20 10:45:38 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Post by Clanche de Bastille
Ne vous étiez-vous pas déjà engagé sur la fin de tout avant 2010 ?
Ah non relisez-moi!
C'est là : <http://tinyurl.com/2ok72j>
Post by Marcel Legris
Post by Clanche de Bastille
C'est troujours un playsir.
Moi aussi.
Le presbytre.
C'est de la gourmandrise.
Marcel Legris
2007-06-20 15:37:03 UTC
Permalink
Post by Clanche de Bastille
Post by Marcel Legris
Post by Clanche de Bastille
Ne vous étiez-vous pas déjà engagé sur la fin de tout avant 2010 ?
Ah non relisez-moi!
C'est là : <http://tinyurl.com/2ok72j>
Je cite un extrait:
"Dans la suite, l'ange indique encore le temps de sa domination tyrannique,
temps durant lequel seront persécutés les saints (la chrétienté fidèle, la
véritable Eglise du Christ qu'il ne faut pas confondre avec le peuple saint
qu'est Israël à qui ont été faites en premier les promesses en tant qu'Epouse
et qui n'a pas jusqu'à cet instant reçu sa lettre de divorce) qui offrent à
Dieu un sacrifice pur: "A la moitié de la semaine, dit-il, cesseront mon
sacrifice et ma libation, et dans le sanctuaire sera l'abomination de la
désolation, et, (à dater de cet instant) jusqu'à la consommation du temps
la consommation sera donnée par-dessus la désolation." (Daniel 9 : 27) La
"moitié de la semaine", ce sont trois ans et six mois." ( Contre les
hérésies, V § 25-4)
Il peut être utile de relier le paragraphe ci-dessus au paragraphe déjà
cité: "( ... ) il opprimera les saints du Très-Haut (l'Eglise, ceux qui se
réclameront du Christ), et il formera le dessein de changer les temps et la
Loi, et la possibilité lui en sera donnée jusqu'à un temps, des temps et une
moitié de temps" (Daniel 7: 23 à 25), c'est-à-dire durant trois ans et six
mois, laps de temps pendant lequel, à dater de sa venue, il régnera
despotiquement sur la terre." (Contre les hérésies, V § 25-3)
"A la moitié de la semaine, dit-il, cesseront mon sacrifice et ma libation"
; il est question ici du sacrifice de Jésus par lequel nous pouvons nous
présenter à Dieu jusqu'à cet instant. Souvenons-nous de l'invitation aux
noces et de l'invitation au repas du soir lorsque vient le moment où se
ferment les portes. C'est de cela qu'il s'agit quand il est dit que
cesseront sacrifice et libation.
Si à la moitié de la semaine doivent cesser sacrifice et libation et
l'abomination de la désolation se trouver dans le sanctuaire, de fait cela
signifie que cet événement où cessent sacrifice et libation est précédé d'une
période d'une demi-semaine correspondant à trois ans et six mois. Quant à la
consommation du temps jusqu'à la fin de la semaine elle correspond à la
consommation de l'autre demi-semaine c'est à dire aussi trois ans et six
mois où l'abomination de la désolation se trouvera dans le sanctuaire. Ce
sera le temps où l'abomination de la désolation régnera despotiquement sur
la terre imposant son culte "messianique". Il s'imposera comme l'unique
idole et se fera passer pour le Messie Sauveur de l'humanité. Pour vivre
beaucoup accepteront son autorité, ils l'accepteront comme un Dieu et
recevront de lui sa marque."

L'année 2009 à la date donnée correspond à la moitié de la semaine, à chacun
de faire le calcul en ajoutant les 3,5 années avant et après.
2009 est une date pivot.

Il existe encore deux méthodes de calcul qui aboutissent au même résultat
que j'ai effacées pour alléger le texte. Et il en existe d'autres. Il existe
aussi divers moyens de confirmation si je peux dire de la chronologie comme
par exemple la parabole de la vigne et du figuier etc... à partir desquelles
il est façile de faire des calculs et tout se croise parfaitement. La
chronologie que j'utilise est celle que j'ai empreintée aux Témoins de
Jéhovah.

à +
Le presbytre.
assainissement2001-2004@assainissement.bo
2007-06-20 15:49:07 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
à +
Le presbytre.
entièrement d'accord mon cher marcel, mais quid du bonouillisme ?

a
Clanche de Bastille
2007-06-20 15:59:27 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
Post by Clanche de Bastille
<http://tinyurl.com/2ok72j>
2009 est une date pivot.
Taratata ! Vous nous avez annoncé noir sur blanc que Jésus ferait du ski
en 2009...

C'est parce qu'il reste maintenant moins de deux ans que vous
commenceriez déjà à replier les gaules ?
Post by Marcel Legris
Il existe encore deux méthodes de calcul qui aboutissent au même résultat
Ooh... C'est comme pour 42 !
Post by Marcel Legris
La chronologie que j'utilise est celle que j'ai empreintée
Pas avec les pieds tout de même ?
Post by Marcel Legris
aux Témoins de Jéhovah.
Ça alors ! Qui l'eût cru ?
Post by Marcel Legris
Le presbytre.
C'est troujours un playsir.
R.V. Gronoff
2007-06-21 04:09:18 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
L'année 2009 à la date donnée correspond à la moitié de la semaine, à
chacun de faire le calcul en ajoutant les 3,5 années avant et après.
2009 est une date pivot.
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
2007-06-21 13:15:07 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by Marcel Legris
L'année 2009 à la date donnée correspond à la moitié de la semaine, à
chacun de faire le calcul en ajoutant les 3,5 années avant et après.
2009 est une date pivot.
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah, donc le monde a pris fin a son commencement ? (ref monde = descendance
d'Adam) :-)
Clanche de Bastille
2007-06-21 16:25:51 UTC
Permalink
La fin du monde, c'est le moment de notre mort [...]
Ça n'est pas tous les jours fête : nous sommes d'accord avec Gronoff.
[...] physique
Là, par contre : pléonasme vicieux (comme quoi même les meilleures choses
ont une fin).
Cartoon
2007-06-21 18:35:38 UTC
Permalink
Post by R.V. Gronoff
Post by Marcel Legris
L'année 2009 à la date donnée correspond à la moitié de la semaine, à
chacun de faire le calcul en ajoutant les 3,5 années avant et après.
2009 est une date pivot.
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah le doute t'assaille enfin ?
Goret Neuneu
2007-06-21 18:45:55 UTC
Permalink
Post by Cartoon
Post by R.V. Gronoff
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah le doute t'assaille enfin ?
Quel doute ? Vous n'aviez pas compris cela ?
--
G2N
Sauvez usenet: adoptez un autre ton.
Cartoon
2007-06-21 18:48:09 UTC
Permalink
Post by Goret Neuneu
Post by Cartoon
Post by R.V. Gronoff
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah le doute t'assaille enfin ?
Quel doute ? Vous n'aviez pas compris cela ?
Dieu, le paradis l'enfer le grill les limbes out ça c'était du flan ?
Goret Neuneu
2007-06-21 18:50:57 UTC
Permalink
Post by Cartoon
Post by Goret Neuneu
Post by Cartoon
Post by R.V. Gronoff
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah le doute t'assaille enfin ?
Quel doute ? Vous n'aviez pas compris cela ?
Dieu, le paradis l'enfer le grill les limbes out ça c'était du flan ?
Vous n'avez pas compris ce qu'est la fin de ce monde.
--
G2N
Sauvez usenet: adoptez un autre ton.
Cartoon
2007-06-21 18:53:17 UTC
Permalink
Post by Goret Neuneu
Post by Cartoon
Post by Goret Neuneu
Post by Cartoon
Post by R.V. Gronoff
La fin du monde, c'est le moment de notre mort physique, c'est tout.
ah le doute t'assaille enfin ?
Quel doute ? Vous n'aviez pas compris cela ?
Dieu, le paradis l'enfer le grill les limbes out ça c'était du flan ?
Vous n'avez pas compris ce qu'est la fin de ce monde.
les religions disent que c pas fini après la mort
et la fin du monde ma foi je pense pas que j'y serai.

Harpo
2007-06-20 12:24:34 UTC
Permalink
Post by Marcel Legris
La fin des 6000 ans est pour le 14 Nisan au soir de 2009
Faites comme moi prenez rendez-vous avec le croque-morts avant,
tranquille, peinard !
François Guillet
2007-06-19 17:02:44 UTC
Permalink
"Marcel Legris" <***@orange.fr> a écrit dans le message de news:
4676402f$0$27382$***@news.orange.fr...
...
| Puisque ces choses ne se sont pas encore réalisées, elles sont à venir.

On n'a jamais vu une terre débarrasée des croyants.
Puisque cette chose ne s'est pas encore réalisée, elle est à venir.
Marcel Legris
2007-06-20 10:33:45 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Puisque ces choses ne se sont pas encore réalisées, elles sont à venir.
On n'a jamais vu une terre débarrasée des croyants.
Puisque cette chose ne s'est pas encore réalisée, elle est à venir.
Effectivement si les croyances non pas raison d'être car réellement
infondées, elles s'écrouleront d'elles-mêmes. Il suffit de laisser le temps
au temps. Personnellement je pense que c'est le contraire qui va se
produire.

à +
Le presbytre.
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'La fin de ce monde ou le retour du Jésus, comment?' (groupes de discussion et listes de diffusion)
36
réponses
désacfection envers l'islam la pointe de l'iceberg
démarré 2008-07-06 16:35:40 UTC
fr.soc.religion
53
réponses
Blasphème : le retour
démarré 2006-05-03 06:05:35 UTC
fr.soc.religion
74
réponses
Jésus : le complot du silence
démarré 2004-06-06 01:41:42 UTC
fr.soc.religion
65
réponses
Le but du chrétien
démarré 2005-09-23 08:38:55 UTC
fr.soc.religion
104
réponses
Contes des mille et un ennuis : le mâl et la chute de la folle de Chaillot
démarré 2005-02-08 10:37:24 UTC
fr.soc.religion
Résultats de recherche pour 'La fin de ce monde ou le retour du Jésus, comment?' (Questions et réponses)
11
réponses
Neo est-il mort à la fin de la trilogie Matrix?
démarré 2013-03-18 04:00:33 UTC
sci-fi
3
réponses
Quelle était la richesse des charpentiers de la Galilée romaine au Ier siècle après JC?
démarré 2013-09-29 14:34:49 UTC
l'histoire
7
réponses
Quelle est la nature de l'observance de Noël dans le Potterverse?
démarré 2012-05-03 21:05:37 UTC
sci-fi
1
réponse
Comment la gravité élevée sur la planète de Miller crée-t-elle de grosses vagues?
démarré 2015-04-10 15:21:14 UTC
films
4
réponses
La NASA a-t-elle déjà utilisé des symboles astronomiques pour les planètes?
démarré 2013-08-22 08:47:09 UTC
espace
Sujets non liés mais intéressants
5
réponses
Comment expliquer les écarts entre la fin de Prométhée et le début d'Alien?
démarré 2012-06-03 16:24:02 UTC
10
réponses
Est-ce vraiment aussi facile d'assommer quelqu'un dans la vraie vie que dans les films?
démarré 2015-06-19 05:22:37 UTC
7
réponses
Pourquoi lancer un A-lister pour Groot?
démarré 2016-10-30 06:22:54 UTC
6
réponses
Pourquoi existe-t-il des espèces au lieu d'un continuum de divers animaux?
démarré 2014-07-18 17:23:51 UTC
5
réponses
Comment les humains auraient-ils pu se croiser avec les Néandertaliens si nous sommes une espèce différente?
démarré 2015-10-16 18:44:24 UTC
Loading...