Discussion:
Le satanisme est la véritable nature du marxisme
Add Reply
Cardinal de Hère
2017-08-04 12:20:20 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Le texte du livre du Pasteur Richard Wurmbrand intitulé Marx et Satan
est projeté en vidéo en même temps qu'il est lu. Je conseille d'ailleurs
de couper le son et de s'armer de patience, surtout si on lit très vite,
parce qu'il faut attendre que le lecteur qui bafouille beaucoup arrive à
la fin de son texte pour voir s'afficher la suite.

Le livre de Wurmbrand est extrêmement intéressant parce qu'il dévoile
par l'étude des poèmes de jeunesse et des témoignages que Marx n'était
pas athée mais anti-théiste. Il ne croyait pas en Dieu mais était
certain de son être, en avait fait son ennemi et cherchait à en tirer
vengeance en détruisant sa création. Le livre montre d'ailleurs quelques
exemples de possession démoniaque d'abord chez Marx et Engels mais aussi
chez un théologien libéral qui les a inspirés, Bruno Bauer, sans
d'ailleurs comprendre la nature exacte de la possession. La lecture est
faite sur 5 vidéos. Les voici dans l'ordre :







Pour ceux qui préfère lire le livre à leur rythme au format pdf le voici
en anglais (je ne l'ai pas trouvé en français autrement que sur la vidéo) :

<http://www.hourofthetime.com/1-LF/Hour_Of_The_Time_08122012-Marx_and_Satan.pdf>
joie
2017-08-04 12:24:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Cardinal de Hère a pensé très fort :

Vive Satan ...
Vive Lilith
--
Rien ne va plus ...
Tout est à faire ...
Mais ...
http://www.joiedesmots.com/
Cardinal de Hère
2017-08-04 12:29:17 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre du Pasteur Richard Wurmbrand intitulé Marx et Satan
est projeté en vidéo en même temps qu'il est lu. Je conseille d'ailleurs
de couper le son et de s'armer de patience, surtout si on lit très vite,
parce qu'il faut attendre que le lecteur qui bafouille beaucoup arrive à
la fin de son texte pour voir s'afficher la suite.
Le livre de Wurmbrand est extrêmement intéressant parce qu'il dévoile
par l'étude des poèmes de jeunesse et des témoignages que Marx n'était
pas athée mais anti-théiste. Il ne croyait pas en Dieu mais était
certain de son être, en avait fait son ennemi et cherchait à en tirer
vengeance en détruisant sa création. Le livre montre d'ailleurs quelques
exemples de possession démoniaque d'abord chez Marx et Engels mais aussi
chez un théologien libéral qui les a inspirés, Bruno Bauer, sans
d'ailleurs comprendre la nature exacte de la possession. La lecture est
http://youtu.be/8yQCTutHstQ
http://youtu.be/qPFMeJDNr0U
http://youtu.be/bSU8R_VihRA
http://youtu.be/CxQal7Ip02Y
http://youtu.be/j2tT1WXSECQ
Pour ceux qui préfère lire le livre à leur rythme au format pdf le voici
<http://www.hourofthetime.com/1-LF/Hour_Of_The_Time_08122012-Marx_and_Satan.pdf>
J'aime bien ce passage :

"Il serait intéressant de noter sur ce point dans sa biographie que
Boukharine - secrétaire général de l'Internationale communiste et l'un
des principaux doctrinaires marxistes du siècle - avait eu, dès l'âge de
12 ans, après une lecture de l'Apocalypse, un désir irrésistible de
devenir l'Antichrist. Ayant réalisé que d'après l'Écriture ce dernier
devait être le fils de la grande prostituée apocalyptique, il insistait
auprès de sa mère pour qu'elle lui avoue s'être livrée à la prostitution
(George Katkof, The Trial of Bukharin, Stein and Day, N.Y. 1969)."
"René Groumal
2017-08-04 16:55:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre du Pasteur Richard Wurmbrand intitulé Marx et Satan
est projeté en vidéo en même temps qu'il est lu. Je conseille
d'ailleurs de couper le son et de s'armer de patience, surtout si on
lit très vite, parce qu'il faut attendre que le lecteur qui bafouille
beaucoup arrive à la fin de son texte pour voir s'afficher la suite.
Le livre de Wurmbrand est extrêmement intéressant parce qu'il dévoile
par l'étude des poèmes de jeunesse et des témoignages que Marx n'était
pas athée mais anti-théiste. Il ne croyait pas en Dieu mais était
certain de son être, en avait fait son ennemi et cherchait à en tirer
vengeance en détruisant sa création. Le livre montre d'ailleurs
quelques exemples de possession démoniaque d'abord chez Marx et Engels
mais aussi chez un théologien libéral qui les a inspirés, Bruno Bauer,
sans d'ailleurs comprendre la nature exacte de la possession. La
http://youtu.be/8yQCTutHstQ
http://youtu.be/qPFMeJDNr0U
http://youtu.be/bSU8R_VihRA
http://youtu.be/CxQal7Ip02Y
http://youtu.be/j2tT1WXSECQ
Pour ceux qui préfère lire le livre à leur rythme au format pdf le
voici en anglais (je ne l'ai pas trouvé en français autrement que sur
<http://www.hourofthetime.com/1-LF/Hour_Of_The_Time_08122012-Marx_and_Satan.pdf>
"Il serait intéressant de noter sur ce point dans sa biographie que
Boukharine - secrétaire général de l'Internationale communiste et l'un
des principaux doctrinaires marxistes du siècle - avait eu, dès l'âge de
12 ans, après une lecture de l'Apocalypse, un désir irrésistible de
devenir l'Antichrist. Ayant réalisé que d'après l'Écriture ce dernier
devait être le fils de la grande prostituée apocalyptique, il insistait
auprès de sa mère pour qu'elle lui avoue s'être livrée à la prostitution
(George Katkof, The Trial of Bukharin, Stein and Day, N.Y. 1969)."
Que voila une information captivante...
Pour ceux qui croient aux contes de fée de la Bible...


--
Jules-Frederic Lefourbe
2017-08-04 12:47:03 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre du Pasteur Richard Wurmbrand
Wurmbrand, encore un de ces convertis au zèle de
prosélyte.
"René Groumal
2017-08-04 16:53:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre du Pasteur Richard Wurmbrand intitulé Marx et Satan
est projeté en vidéo en même temps qu'il est lu. Je conseille d'ailleurs
de couper le son et de s'armer de patience, surtout si on lit très vite,
parce qu'il faut attendre que le lecteur qui bafouille beaucoup arrive à
la fin de son texte pour voir s'afficher la suite.
Le livre de Wurmbrand est extrêmement intéressant parce qu'il dévoile
par l'étude des poèmes de jeunesse et des témoignages que Marx n'était
pas athée mais anti-théiste. Il ne croyait pas en Dieu mais était
certain de son être, en avait fait son ennemi et cherchait à en tirer
vengeance en détruisant sa création. Le livre montre d'ailleurs quelques
exemples de possession démoniaque d'abord chez Marx et Engels mais aussi
chez un théologien libéral qui les a inspirés, Bruno Bauer, sans
d'ailleurs comprendre la nature exacte de la possession. La lecture est
http://youtu.be/8yQCTutHstQ
http://youtu.be/qPFMeJDNr0U
http://youtu.be/bSU8R_VihRA
http://youtu.be/CxQal7Ip02Y
http://youtu.be/j2tT1WXSECQ
Pour ceux qui préfère lire le livre à leur rythme au format pdf le voici
<http://www.hourofthetime.com/1-LF/Hour_Of_The_Time_08122012-Marx_and_Satan.pdf>
Abourick ce grand neuneu crédule croit encore au bon (?) Dieu et au
Diable et peut-être au père Noel.....
Chi lo sa ?

--
RVG
2017-08-05 08:59:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre
Satan c'est le Christ du Second Avènement.
Relisez l'Apocalypse de Jean : le Christ porte bien une tunique
écarlate, mais cette fois-ci du sang de ses victimes. et s'il porte une
tête d'agneau ce n'est pas la sienne, ce n'est qu'un masque posé sur sa
gueule de lion aux crocs acérés.

Le Christ du Second Avènement est le créateur de la Géhenne de feu, de
l'Enfer éternel, le Royaume de Satan.

D'une façon général ce qui revient d'entre les morts n'est jamais très
heureux.
--
«L’ancienne pensée unique des Soviétiques avait beaucoup moins d’emprise
que l’occupation médiatique plus prenante que toute idéologie.»
Bernard Noël, L’Outrage aux mots

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Cardinal de Hère
2017-08-05 09:57:22 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by RVG
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre
Satan c'est le Christ du Second Avènement.
Relisez l'Apocalypse de Jean : le Christ porte bien une tunique
écarlate, mais cette fois-ci du sang de ses victimes. et s'il porte une
tête d'agneau ce n'est pas la sienne, ce n'est qu'un masque posé sur sa
gueule de lion aux crocs acérés.
Le Christ du Second Avènement est le créateur de la Géhenne de feu, de
l'Enfer éternel, le Royaume de Satan.
D'une façon général ce qui revient d'entre les morts n'est jamais très
heureux.
L'agneau symbolise la victime des sacrifices expiatoires. Or le Christ a
expié les péchés de l'humanité, il l'a fait réellement et c'est pourquoi
il est appelé Agnus Dei.

"Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, dona nobis pacem". C'est un résumé
de l'économie sacrificielle de l'humanité. La mise à mort du bouc
émissaire purge de sa violence le groupe en ébullition. Pour que le
lynchage fonctionne, pour qu'il ait des effets cathartiques il faut
absolument que tout le groupe soit convaincu de la malignité absolue du
bouc émissaire. S'il existe une partie qui n'y croit pas, le lynchage ne
fera qu'aggraver la crise, la mort du bouc émissaire appelant la
vengeance des éternels redresseurs de tort.

Le point de vue des lyncheurs est forcément faux.

- Il est faux quand il s'hallucine sur la culpabilité des boucs
émissaires. Car en général le bouc émissaire n'est pas plus coupable que
ses lyncheurs et il arrive même qu'il soit totalement innocent du mal
qui déchire le groupe. C'est le cas notamment du Christ qui n'a jamais
péché, qui a prêché l'amour de Dieu pour sa créature humaine, de la
créature humaine pour Dieu et pour ses congénères humains.

- Il est faux quand il divinise la victime du lynchage. Car en général
la victime du lynchage n'est pas divine.
Pourquoi cette divinisation ? Parce qu'en tuant le bouc émissaire perçu
par tous les lyncheurs comme l'unique source du mal qui les déchirait et
les divisait le groupe se débarrasse réellement de toutes ses divisions
et la paix revient. Le groupe a l'impression de tenir réellement sa
survie du bouc émissaire lynché. Or par définition la source de la vie
est la divinité. Le bouc émissaire lynché est perçu comme un dieu
mauvais avant sa mort (puisque source du mal) et bon après sa mort
(puisque source de la paix). La divinité, le bien et le mal sont
inextricablement liés dans la perception erronée du groupe des
lyncheurs. Ce qui explique pourquoi tu vois le Christ comme à la fois
bon et mauvais, dieu bon et dieu mauvais (Satan).

J'ai dit qu'en général la victime n'était pas divine. Elle l'est dans le
cas du Christ. Pourquoi le Christ a-t-il donné sa vie ? Parce que son
Père cruel aurait eu besoin de son sang pour apaiser sa fureur ? Dieu
n'a besoin de rien, Dieu est amour et non pas fureur. Ce n'est pas Dieu
qui a besoin de la mort du Christ mais nous, les êtres humains. Car en
assassinant le Christ nous en faisons notre Dieu. Et se sauver consiste
justement à faire de Dieu son Dieu.
Pour faire de Dieu notre Dieu nous devons donc nous reconnaître
coupables de la torture et de la mise à mort du Christ. En agissant
ainsi nous recevons le Christ en nous et comme le Christ est
l'enseignement de Dieu nous recevons en nous la Parole de Dieu et
l'Esprit de Dieu. Et nous comprenons que la faute n'est pas sur Dieu
mais en nous parce que nous l'avions rejeté. Nous comprenons que le bouc
émissaire n'est en général pas plus coupable que le reste de l'humanité
et parfois même qu'il l'est moins. Nous comprenons enfin comment
fonctionne tout le processus de pacification de l'humanité criminelle
par le lynchage des boucs émissaires. Et cette connaissance, cette
gnose, ne peut venir du monde qui privé de Dieu et livré à lui-même
croit dur comme fer à la culpabilité, à la malignité, à la divinité, à
la bonté mêlées de ses boucs émissaires. Cette connaissance, cette
intelligence, cette compréhension, cette gnose vient de Dieu lui-même.

Celui qui dit que Dieu est Satan, celui-là n'a pas reçu la gnose divine
car il est encore dans ce monde qui rejette Dieu. Mais celui qui reçoit
Christ-Dieu pleinement, la Sainte Vierge dès sa naissance et les autres
Saints au moment de leur mort, n'a plus besoin de recourir au lynchage
puisque son désir naturel de connaître l'Absolu est comblé par son union
avec le Créateur.
"René Groumal
2017-08-05 10:52:39 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Post by RVG
Post by Cardinal de Hère
Le texte du livre
Satan c'est le Christ du Second Avènement.
Relisez l'Apocalypse de Jean : le Christ porte bien une tunique
écarlate, mais cette fois-ci du sang de ses victimes. et s'il porte une
tête d'agneau ce n'est pas la sienne, ce n'est qu'un masque posé sur sa
gueule de lion aux crocs acérés.
Le Christ du Second Avènement est le créateur de la Géhenne de feu, de
l'Enfer éternel, le Royaume de Satan.
D'une façon général ce qui revient d'entre les morts n'est jamais très
heureux.
L'agneau symbolise la victime des sacrifices expiatoires. Or le Christ a
expié les péchés de l'humanité, il l'a fait réellement et c'est pourquoi
il est appelé Agnus Dei.
"Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, dona nobis pacem". C'est un résumé
de l'économie sacrificielle de l'humanité. La mise à mort du bouc
émissaire purge de sa violence le groupe en ébullition. Pour que le
lynchage fonctionne, pour qu'il ait des effets cathartiques il faut
absolument que tout le groupe soit convaincu de la malignité absolue du
bouc émissaire. S'il existe une partie qui n'y croit pas, le lynchage ne
fera qu'aggraver la crise, la mort du bouc émissaire appelant la
vengeance des éternels redresseurs de tort.
Le point de vue des lyncheurs est forcément faux.
- Il est faux quand il s'hallucine sur la culpabilité des boucs
émissaires. Car en général le bouc émissaire n'est pas plus coupable que
ses lyncheurs et il arrive même qu'il soit totalement innocent du mal
qui déchire le groupe. C'est le cas notamment du Christ qui n'a jamais
péché, qui a prêché l'amour de Dieu pour sa créature humaine, de la
créature humaine pour Dieu et pour ses congénères humains.
- Il est faux quand il divinise la victime du lynchage. Car en général
la victime du lynchage n'est pas divine.
Pourquoi cette divinisation ? Parce qu'en tuant le bouc émissaire perçu
par tous les lyncheurs comme l'unique source du mal qui les déchirait et
les divisait le groupe se débarrasse réellement de toutes ses divisions
et la paix revient. Le groupe a l'impression de tenir réellement sa
survie du bouc émissaire lynché. Or par définition la source de la vie
est la divinité. Le bouc émissaire lynché est perçu comme un dieu
mauvais avant sa mort (puisque source du mal) et bon après sa mort
(puisque source de la paix). La divinité, le bien et le mal sont
inextricablement liés dans la perception erronée du groupe des
lyncheurs. Ce qui explique pourquoi tu vois le Christ comme à la fois
bon et mauvais, dieu bon et dieu mauvais (Satan).
J'ai dit qu'en général la victime n'était pas divine. Elle l'est dans le
cas du Christ. Pourquoi le Christ a-t-il donné sa vie ? Parce que son
Père cruel aurait eu besoin de son sang pour apaiser sa fureur ? Dieu
n'a besoin de rien, Dieu est amour et non pas fureur. Ce n'est pas Dieu
qui a besoin de la mort du Christ mais nous, les êtres humains. Car en
assassinant le Christ nous en faisons notre Dieu. Et se sauver consiste
justement à faire de Dieu son Dieu.
Que ceux qui ont compris cette logique vaseuse cessent de bailler et
ouvrent les yeux.
C'est l'heure de la récré...
Post by Cardinal de Hère
Pour faire de Dieu notre Dieu nous devons donc nous reconnaître
coupables de la torture et de la mise à mort du Christ. En agissant
ainsi nous recevons le Christ en nous et comme le Christ est
l'enseignement de Dieu nous recevons en nous la Parole de Dieu et
l'Esprit de Dieu.
Tortueux. Et pourquoi ce Dieu parfaitement bon et tout -puissant a-t-il
laissé crucifier son fils ?
Pour nous demander ensuite de nous reconnaître coupable de sa mort qu'il
pouvait bien sûr empêcher ?

Pendant des siècles les églises chrétiennes nous ont demandé d'avaler
ces sornettes culpabilisantes destinées à leur assurer la main-mise sur
l'intelligence des gens.
Mais maintenant : DU BALAI !
Ignace Sterod
2017-08-05 10:00:50 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by RVG
D'une façon général ce qui revient d'entre les
morts n'est jamais très heureux.
Laissons les morts enterrer les morts et les
vivants enterrer les vivants.
Super Canard
2017-08-05 16:34:05 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by RVG
D'une façon général ce qui revient d'entre les morts n'est jamais très
heureux.
C'est vrai que Chevènement n'est plus très drôle.
--

Hadrach
2017-08-05 16:56:26 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Super Canard
Post by RVG
D'une façon général ce qui revient d'entre les
morts n'est jamais très heureux.
C'est vrai que Chevènement n'est plus très drôle.
Chevènement n'est pas vraiment revenu, il est
resté coincé entre les deux mondes.
RVG
2017-08-05 17:24:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Hadrach
Post by Super Canard
Post by RVG
D'une façon général ce qui revient d'entre les
morts n'est jamais très heureux.
C'est vrai que Chevènement n'est plus très drôle.
Chevènement n'est pas vraiment revenu, il est
resté coincé entre les deux mondes.
Le feu marche avec lui.


--
«L’ancienne pensée unique des Soviétiques avait beaucoup moins d’emprise
que l’occupation médiatique plus prenante que toute idéologie.»
Bernard Noël, L’Outrage aux mots

https://www.jamendo.com/artist/336871/regis-v-gronoff/albums
http://bluedusk.blogspot.fr/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://www.toutelapoesie.com/salons/user/18908-guillaume-daquile/
Super Canard
2017-08-05 18:41:19 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Hadrach
Post by Super Canard
Post by RVG
D'une façon général ce qui revient d'entre les
morts n'est jamais très heureux.
C'est vrai que Chevènement n'est plus très drôle.
Chevènement n'est pas vraiment revenu, il est
resté coincé entre les deux mondes.
J'ai une voisine qui relit des articles pour la revue.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
Loading...