Discussion:
Nuit sereine
(trop ancien pour répondre)
K.
2018-01-03 07:35:34 UTC
Permalink
Raw Message
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Et la matrilinéarité à l'époque n'est pas établie : dans les Actes des
Apôtres (16:1-3), Paul circoncit Timothée, fils d'une juive et d'un
païen.
Jésus était circoncis (Luc 2:21). Vers l'âge de 12 ans, il a
probablement fait sa bar-mitzvah (Luc 2:41-52). Il fréquentait les
synagogues et se rendait à Jérusalem à l'occasion des grandes fêtes
religieuses.

"Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les
prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront
point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de
lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé."
(Mat. 5:17-18)
L'hyperdroite dans l'hyperespace
2018-01-03 10:53:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Depuis la chute du temple et le judaïsme rabbinique donc.

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pere_ou_mere_aux_origines_de_la_matrilinearite_juive.asp

Les témoignages des documents papyrologiques, des Actes des Apôtres et
de Flavius Josèphe permettent d'affirmer que c'est toujours ce principe
biblique de la filiation patrilinéaire qui est encore en vigueur chez
les juifs au Ier siècle de notre ère. Un siècle plus tard, dans la
Michna (Recueil des décisions des Sages des deux premiers siècles de
notre ère mises par écrit vers l'an 200), c'est la règle inverse qui
prévaut : le principe patrilinéaire a cédé la place à celui de la
filiation matrilinéaire fixant la halakha, la loi juive, pour l'avenir,
jusqu'à nos jours.
--

K.
2018-01-04 00:21:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Depuis la chute du temple et le judaïsme rabbinique donc.
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pere_ou_mere_aux_origines_de_la_matrilinearite_juive.asp
Les témoignages des documents papyrologiques, des Actes des Apôtres et
de Flavius Josèphe permettent d'affirmer que c'est toujours ce principe
biblique de la filiation patrilinéaire qui est encore en vigueur chez
les juifs au Ier siècle de notre ère. Un siècle plus tard, dans la
Michna (Recueil des décisions des Sages des deux premiers siècles de
notre ère mises par écrit vers l'an 200), c'est la règle inverse qui
prévaut : le principe patrilinéaire a cédé la place à celui de la
filiation matrilinéaire fixant la halakha, la loi juive, pour l'avenir,
jusqu'à nos jours.
Intéressant. Il n'en reste pas moins que Jésus, s'il revenait
aujourd'hui, remplirait parfaitement les critères pour bénéficier de la
Loi du retour et devenir un Juif israélien.

Avec ses compétences linguistiques et sa connaissance du Tanakh, il
n'aurait aucun mal à trouver du travail dans une Yeshiva.
L'hyperdroite dans l'hyperespace
2018-01-04 01:00:56 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Depuis la chute du temple et le judaïsme rabbinique donc.
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pere_ou_mere_aux_origines_de_la_matrilinearite_juive.asp
Les témoignages des documents papyrologiques, des Actes des Apôtres et
de Flavius Josèphe permettent d'affirmer que c'est toujours ce
principe biblique de la filiation patrilinéaire qui est encore en
vigueur chez les juifs au Ier siècle de notre ère. Un siècle plus
tard, dans la Michna (Recueil des décisions des Sages des deux
premiers siècles de notre ère mises par écrit vers l'an 200), c'est la
règle inverse qui prévaut : le principe patrilinéaire a cédé la place
à celui de la filiation matrilinéaire fixant la halakha, la loi juive,
pour l'avenir, jusqu'à nos jours.
Intéressant. Il n'en reste pas moins que Jésus, s'il revenait
aujourd'hui, remplirait parfaitement les critères pour bénéficier de la
Loi du retour et devenir un Juif israélien.
Avec ses compétences linguistiques et sa connaissance du Tanakh, il
n'aurait aucun mal à trouver du travail dans une Yeshiva.
Et expliquer aux jeunes ce qu'il faut penser des rabbins héritiers des
pharisiens, du birkat ha minim, des toledoth ou de la lettre aux
yéménites, aller dans une banque et tout foutre en l'air, aller à
l'institut du 3e temple pour leur dire qu'ils ont la nuque raide, et
enfin expliquer qu'Il est fils de Dieu juste devant un magasin de
fringues dont le proprio déchirerait aussitôt sa chemise.
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
K.
2018-01-04 10:01:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Depuis la chute du temple et le judaïsme rabbinique donc.
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pere_ou_mere_aux_origines_de_la_matrilinearite_juive.asp
Les témoignages des documents papyrologiques, des Actes des Apôtres et
de Flavius Josèphe permettent d'affirmer que c'est toujours ce
principe biblique de la filiation patrilinéaire qui est encore en
vigueur chez les juifs au Ier siècle de notre ère. Un siècle plus
tard, dans la Michna (Recueil des décisions des Sages des deux
premiers siècles de notre ère mises par écrit vers l'an 200), c'est la
règle inverse qui prévaut : le principe patrilinéaire a cédé la place
à celui de la filiation matrilinéaire fixant la halakha, la loi juive,
pour l'avenir, jusqu'à nos jours.
Intéressant. Il n'en reste pas moins que Jésus, s'il revenait
aujourd'hui, remplirait parfaitement les critères pour bénéficier de la
Loi du retour et devenir un Juif israélien.
Avec ses compétences linguistiques et sa connaissance du Tanakh, il
n'aurait aucun mal à trouver du travail dans une Yeshiva.
Et expliquer aux jeunes ce qu'il faut penser des rabbins héritiers des
pharisiens, du birkat ha minim, des toledoth ou de la lettre aux
yéménites, aller dans une banque et tout foutre en l'air, aller à
l'institut du 3e temple pour leur dire qu'ils ont la nuque raide, et
enfin expliquer qu'Il est fils de Dieu juste devant un magasin de
fringues dont le proprio déchirerait aussitôt sa chemise.
Durant la période du Second Temple, le judaïsme rabbinique était assez
sclérosé. Si Jésus était arrivé un peu avant, il aurait sans doute
été un Rav comme les autres et aurait pu trouver sa place au sein de la
communauté. Bien intégré, il n'aurait eu aucune raison de commettre
certains actes délictueux que lui prêtent les Écritures.

De nos jours, les Nazôréens peuvent à nouveau trouver leur place dans
le judaïsme qui a retrouvé toute sa diversité. Jésus pourrait aussi
opter pour le judaïsme messianique d'obédience chrétienne, ce qui
serait somme toute assez cohérent.
L'hyperdroite dans l'hyperespace
2018-01-04 11:08:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Post by L'hyperdroite dans l'hyperespace
Post by K.
Jésus était déjà un agitateur gauchiste. Juif, de surcroît.
Juste par sa mère, universel (catholique) par Son Père.
Juif donc selon la Halakha, puisque la judéité se transmet par la mère.
Depuis la chute du temple et le judaïsme rabbinique donc.
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pere_ou_mere_aux_origines_de_la_matrilinearite_juive.asp
Les témoignages des documents papyrologiques, des Actes des Apôtres
et de Flavius Josèphe permettent d'affirmer que c'est toujours ce
principe biblique de la filiation patrilinéaire qui est encore en
vigueur chez les juifs au Ier siècle de notre ère. Un siècle plus
tard, dans la Michna (Recueil des décisions des Sages des deux
premiers siècles de notre ère mises par écrit vers l'an 200), c'est
la règle inverse qui prévaut : le principe patrilinéaire a cédé la
place à celui de la filiation matrilinéaire fixant la halakha, la
loi juive, pour l'avenir, jusqu'à nos jours.
Intéressant. Il n'en reste pas moins que Jésus, s'il revenait
aujourd'hui, remplirait parfaitement les critères pour bénéficier de
la Loi du retour et devenir un Juif israélien.
Avec ses compétences linguistiques et sa connaissance du Tanakh, il
n'aurait aucun mal à trouver du travail dans une Yeshiva.
Et expliquer aux jeunes ce qu'il faut penser des rabbins héritiers des
pharisiens, du birkat ha minim, des toledoth ou de la lettre aux
yéménites, aller dans une banque et tout foutre en l'air, aller à
l'institut du 3e temple pour leur dire qu'ils ont la nuque raide, et
enfin expliquer qu'Il est fils de Dieu juste devant un magasin de
fringues dont le proprio déchirerait aussitôt sa chemise.
Durant la période du Second Temple, le judaïsme rabbinique était assez
sclérosé. Si Jésus était arrivé un peu avant, il aurait sans doute été
un Rav comme les autres
Toyota avait déjà une filiale ?
https://www.toyota.fr/new-cars/rav4/index.json
--
http://youtu.be/krErY7ORb2U
K.
2018-01-04 09:26:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
Intéressant. Il n'en reste pas moins que Jésus, s'il revenait
Ne parlez pas de malheur. Son stage de deux mille ans démontre
clairement qu'il n'était pas fait pour ce job.
Chacun doit avoir droit à une deuxième chance.
Loading...