Discussion:
Michel Dracula et Manu Makrrroune
Add Reply
Cardinal de Hère
2018-04-04 05:40:42 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Vous connaissez tous Michel Drac, ce sympathique petit gros qui consacre
ses loisirs à bloguer et à faire des notes de lecture fort intéressantes
sur des tas de trucs tous plus passionnants les uns que les autres.
Voici donc, ci dessous, un extrait de sa dernière conférence tenue à
Toulouse, dans laquelle il n'a pas bien compris les explications d'un
député makrrrounard qui tentait de justifier le fameux "d'un côté X de
l'autre côté non X" que l'on prête souvent à Makrrroune. Le député
makrrrounard est parti non pas de l'affirmation de la contradiction "(A
et non A)" mais d'une pseudo contradiction littéraire, très précisément
"le machin est carré et le machin est rond". Il a utilisé une petite
astuce, la projection orthogonale d'un cylindre droit sur deux plans
orthogonaux de l'espace, le premier plan étant parallèle à l'axe de
rotation du cylindre, le second plan étant perpendiculaire à l'axe de
rotation du cylindre. Il est évident que l'image du cylindre par la
projection orthogonale sur le premier plan est un rectangle (qui peut
être carré si la hauteur du cylindre est égale au diamètre de la base)
tandis que l'image du cylindre par la projection orthogonale sur le
second plan est un disque. J'espère que tout le monde aura compris,
parce que le brave Michel Drac, qui est loin d'être un sot, ne l'a pas
compris. Mais c'est vraiment très basique.

Prenez un tube d'aspirine, placez-vous dans le coin d'une pièce (les
deux plans orthogonaux sont les murs), tenez le tube avec le bouchon
dirigé contre un mur. Le tube d'aspirine est "perpendiculaire" au mur en
face du bouchon et "parallèle" à l'autre mur du coin. Si vous éteignez
la lumière et allumez une lampe torche en la tenant derrière le tube
alors l'ombre du tube d'aspirine est un "rond" nadine bébèque, oui ?
Mais si l'autre mur est à votre droite et que vous éclairez le tube
d'aspirine en plaçant la torche à gauche alors l'ombre du tube est un
rectangle et si le diamètre du bouchon est égal à la distance entre le
fond du tube et le bouchon alors c'est un carré. Oui ? Si vous n'avez
toujours pas compris, prenez une aspirine et recommencez ! :-D

Ouf, nadine bébèque, que c'est long et fastidieux d'instruire les
esprits rétifs et rebelles !

Venons-en maintenant au passage ou Dracula croyant vampiriser le
makrrrouniste torve et retors s'emmêle les pinceaux. Gardez à l'esprit
l'image du tube d'aspirine éclairé de deux manières distinctes, nadine
bébèque ! :-)))



A écouter jusqu'à 18 min

Vous avez donc compris, n'est-ce pas ? Mais est-ce que ça ne vous fait
pas penser à quelque chose ? Allez les gars, fouillez dans vos lointains
souvenirs de terminale. Cette histoire d'obscurité avec des ombres...
Oui, bingo, le cours de philo ! Le mythe de la caverne de Platon !

Justement, lisons cette allégorie dans le livre 7 de la Ripoublique de
Platon :

http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/platon/rep7.htm

PLATON

OEUVRES COMPLÈTES

LA RÉPUBLIOUE

LIVRE VII


Maintenant, repris-je, représente-toi de la façon que voici l'état de
notre nature relativement à l'instruction et à l'ignorance.

Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne,
ayant sur toute sa largeur une entrée ouverte à la lumière; ces hommes
sont là depuis leur enfance, les jambes et le cou enchaînés, de sorte
qu'ils ne peuvent bouger ni voir ailleurs que devant eux, la chaîne les
empêchant de tourner la tête; la lumière leur vient d'un feu allumé sur
une hauteur, au loin derrière eux; entre le feu et les prisonniers passe
une route élevée : imagine que le long de cette route est construit un
petit mur, pareil aux cloisons que les montreurs de marionnettes
dressent devant eux, et au-dessus desquelles ils font voir leurs merveilles.

Je vois cela, dit-il.

Figure-toi maintenant le long de ce petit mur des hommes portant des
objets de toute sorte, qui dépassent le mur, et des statuettes d'hommes
et d'animaux, en pierre, en bois, et en toute espèce de matière ;
naturellement, parmi ces porteurs, les uns parlent et les autres se taisent.

Voilà, s'écria-t-il, un étrange tableau et d'étranges prisonniers.

Ils nous ressemblent, répondis-je; et d'abord, penses-tu que dans une
telle situation ils aient jamais vu autre chose d'eux-mêmes et de leurs
voisins que les ombres projetées par le feu sur la paroi de la caverne
qui leur fait face?

Et comment? observa-t-il, s'ils sont forcés de rester la tête immobile
durant toute leur vie?

Et pour les objets qui défilent, n'en est-il pas de même?

Sans contredit.

Si donc ils pouvaient s'entretenir ensemble ne penses-tu pas qu'ils
prendraient pour des objets réels les ombres qu'ils verraient ?

Il y a nécessité.

Et si la paroi du fond de la prison avait un écho, chaque fois que l'un
des porteurs parlerait, croiraient-ils entendre autre chose que l'ombre
qui passerait devant eux?

Non, par Zeus, dit-il.

Assurément, repris-je, de tels hommes n'attribueront de réalité qu'aux
ombres des objets fabriqués.

C'est de toute nécessité.

Considère maintenant ce qui leur arrivera naturellement si on les
délivre de leurs chaînes et qu'on les guérisse de leur ignorance. Qu'on
détache l'un de ces prisonniers, qu'on le force à se dresser
immédiatement, à tourner le cou, à marcher, à lever les yeux vers la
lumière : en faisant tous ces mouvements il souffrira, et
l'éblouissement l'empêchera de distinguer ces objets dont tout à l'heure
il voyait les ombres. Que crois-tu donc qu'il répondra si quelqu'un lui
vient dire qu'il n'a vu jusqu'alors que de vains fantômes, mais qu'à
présent, plus près de la réalité et tourné vers des objets plus réels,
il voit plus juste? si, enfin, en lui montrant chacune des choses qui
passent, on l'oblige, à force de questions, à dire ce que c'est? Ne
penses-tu pas qu'il sera embarrassé, et que les ombres qu'il voyait tout
à l'heure lui paraîtront plus vraies que les objets qu'on lui montre
maintenant?

Beaucoup plus vraies, reconnut-il.

Et si on le force à regarder la lumière elle-même, ses yeux n'en
seront-ils pas blessés? n'en fuira-t-il pas la vue pour retourner aux
choses qu'il peut regarder, et ne croira-t-il pas que ces dernières sont
réellement plus distinctes que celles qu'on lui montre?

Assurément.

Et si, repris-je, on l'arrache de sa caverne par force, qu'on lui fasse
gravir la montée rude et escarpée, et qu'on ne le lâche pas avant de
l'avoir traîné jusqu'à la lumière du soleil, ne souffrira-t-il pas
vivement, et ne se plaindra-t-il pas de ces violences? Et lorsqu'il sera
parvenu à la lumière pourra-t-il, les yeux tout éblouis par son éclat,
distinguer une seule des choses que maintenant nous appelons vraies?

Il ne le pourra pas, répondit-il; du moins dès l'abord.

Il aura, je pense, besoin d'habitude pour voir les objets de la région
supérieure. D'abord ce seront les ombres qu'il distinguera le plus
facilement, puis les images des hommes et des autres objets qui se
reflètent dans les eaux, ensuite les objets eux-mêmes. Après cela, il
pourra, affrontant la clarté des astres et de la lune, contempler plus
facilement pendant la nuit les corps célestes et le ciel lui-même, que
pendant le jour le soleil et sa lumière.

Sans doute.

À la fin, j'imagine, ce sera le soleil - non ses vaines images
réfléchies dans les eaux ou en quelque autre endroit - mais le soleil
lui-même à sa vraie place, qu'il pourra voir et contempler tel qu'il est.

Nécessairement, dit-il.

Après cela il en viendra à conclure au sujet du soleil, que c'est lui
qui fait les saisons et les années, qui gouverne tout dans le monde
visible, et qui, d'une certaine manière, est la cause de tout ce qu'il
voyait avec ses compagnons dans la caverne.

Evidemment, c'est à cette conclusion qu'il arrivera.

Or donc, se souvenant de sa première demeure, de la sagesse que l'on y
professe, et de ceux qui y furent ses compagnons de captivité, ne
crois-tu pas qu'il se réjouira du changement et plaindra ces derniers?

Si, certes.

Et s'ils se décernaient alors entre eux honneurs et louanges, s'ils
avaient des récompenses pour celui qui saisissait de l'oeil le plus vif
le passage des ombres, qui se rappelait le mieux celles qui avaient
coutume de venir les premières ou les dernières, ou de marcher ensemble,
et qui par là était le plus habile à deviner leur apparition, penses-tu
que notre homme fût jaloux de ces distinctions, et qu'il portât envie à
ceux qui, parmi les prisonniers, sont honorés et puissants? Ou bien,
comme le héros d'Homère, ne préférera-t-il pas mille fois n'être qu'un
valet de charrue, au service d'un pauvre laboureur, et souffrir tout au
monde plutôt que de revenir à ses anciennes illusions et de vivre comme
il vivait?

Je suis de ton avis, dit-il; il préférera tout souffrir plutôt que de
vivre de cette façon-là.

Imagine encore que cet homme redescende dans la caverne et aille
s'asseoir à son ancienne place : n'aura-t-il pas les yeux aveuglés par
les ténèbres en venant brusquement du plein soleil?

Assurément si, dit-il.

Et s'il lui faut entrer de nouveau en compétition, pour juger ces
ombres, avec les prisonniers qui n'ont point quitté leurs chaînes, dans
le moment où sa vue est encore confuse et avant que ses yeux se soient
remis (or l'accoutumance à l'obscurité demandera un temps assez long),
n'apprêtera-t-il pas à rire à ses dépens, et ne diront-ils pas qu'étant
allé là-haut il en est revenu avec la vue ruinée, de sorte que ce n'est
même pas la peine d'essayer d'y monter? Et si quelqu'un tente de les
délier et de les conduire en haut, et qu'ils le puissent tenir en leurs
mains et tuer, ne le tueront-ils pas ?

Sans aucun doute, répondit-il.

Maintenant, mon cher Glaucon, repris-je, il faut appliquer point par
point cette image à ce que nous avons dit plus haut, comparer le monde
que nous découvre la vue au séjour de la prison, et la lumière du feu
qui l'éclaire à la puissance du soleil. Quant à la montée dans la région
supérieure et à la contemplation de ses objets...

***

Je vous laisse lire la fin de cette splendide allégorie de Platon. C'est
donc un texte fondamental de notre culture, un texte éminemment
conspirationniste puisqu'il dit que le monde dans lequel nous vivons est
celui de l'illusion et tout particulièrement de l'illusion politique.

Notre brave député makrrrounard prétend nous faire croire que le "d'un
côté A, de l'autre non A" par lequel Makrrroune pêche ses gogos
d'électeurs en leur faisant miroiter des choses contradictoires qui
pourront à la fois satisfaire le travailleur et l'envahisseur qui vient
lui piquer son boulot et l'accabler d'impôts nouveaux parce qu'il faut
bien s'occuper de la smala qu'il fera venir à nos frais, le brave député
makrrrounard donc tente de nous faire croire que cette illusion de
synthèse des contraires permet de rendre compte de la complexité de la
réalité comme la géométrie projective représente les diverses vues ou
faces d'un même objet. Mais il ne s'agit pas de cela car jamais ne n'ai
entendu Makrrroune se saisir de la complexité économique pour tenter de
tracer une ligne de politique économique, industrielle et financière
pour la France. Jamais il n'a expliqué comme son collègue Jancovici de
la FAF la stagnation de l'économie française par la stagnation de sa
consommation d'énergie primaire et qu'il convient par conséquent
d'investir massivement dans le nucléaire de quatrième génération et tout
particulièrement dans le MSFR. Il n'explique pas plus que l'augmentation
de la consommation d'énergie primaire n'est que la condition nécessaire.
Il faut utiliser cette consommation accrue pour produire en France. Il
faut donc concevoir et fabriquer au pays les ordis, les tablettes, les
téléphones portables, les microprocesseurs, les montres, les voitures,
les autobus, les avions, les machines à laver etc que les Français
consomment et pour cela il faudra sortir de l'UE, rétablir le
protectionnisme, le contrôle des mouvements de capitaux et des
transferts de technologie, contrôler la circulation des étrangers afin
d'éviter l'invasion migratoire etc. C'est ça la véritable complexité du
réel que Makrrroune se garde bien de traiter. D'ailleurs le pourrait-il
? Il n'est ni très intelligent, ni très cultivé. Son seul programme
c'est sa belle gueule et ses soutiens sans faille du côté de la finance
juive et des médias qu'elle possède. C'est certes suffisant pour faire
un président, avec un coup de pouce de la justice et de la police il est
vrai ainsi que de Sarkozy et de Juppé, olé ! Non, en fait ce brave
député makrrrounard se paie votre tête en vous maintenant dans
l'illusion et, preuve qu'il vous prend vraiment pour des cons, en
effleurant le mythe de la caverne de Platon qui justement donne un
modèle de l'illusion afin de la dénoncer !

Ce que je voudrais vous faire comprendre, mes chers amis, c'est que ce
n'est plus le Christ qui juge la France, nous n'en sommes plus là, mais
Platon qui lui est infiniment inférieur. Voilà à quel stade nous avons
collectivement dégringolé.

Comment en sortir ? Pour s'enfoncer encore d'avantage la solution est
simple et n'importe quel crétin peut l'appliquer : il suffira de crier
"complotiste" et le tour sera joué. Mais pour en sortir ? Comment
sort-on de la caverne qu'est l'UE et l'euro quand on veut absolument y
rester ? Hein ?
Anna N'hass
2018-04-04 05:48:11 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Comment sort-on de la caverne qu'est l'UE et l'euro quand on veut absolument y rester ? Hein ?
"D'un côté la caverne est régressive et obscurantiste mais de l'autre
c'est le retour dans la matrice, le cocon maternel, si doux ô Brijou..."

:-D
zw
2018-04-04 06:05:43 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Anna N'hass
Comment sort-on de la caverne qu'est l'UE et l'euro quand on veut
absolument y rester ? Hein ?
"D'un côté la caverne est régressive et obscurantiste mais de l'autre
c'est le retour dans la matrice, le cocon maternel, si doux ô
Brijou..."
:-D
L'appartenance à une zone monétaire de grande taille n'a pas que des
inconvénients. L'euro apporte des taux de financements plus faibles,
une stabilité monétaire plus importante et renforce la puissance des
acteurs économiques Européens;

Certes, il y a des contraintes qui vont avec ça et la condamnation de
l'Euro par les opposants au projet Européen relève d'une forme de
fanatisme.
--
Désolé pour les éventuelles fautes d'orthographe ou de syntaxe.
Anna N'hass
2018-04-04 08:12:53 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by zw
Post by Anna N'hass
Comment sort-on de la caverne qu'est l'UE et l'euro quand on veut
absolument y rester ? Hein ?
"D'un côté la caverne est régressive et obscurantiste mais de l'autre
c'est le retour dans la matrice, le cocon maternel, si doux ô Brijou..."
:-D
L'appartenance à une zone monétaire de grande taille n'a pas que des
inconvénients. L'euro apporte des taux de financements plus faibles,
une stabilité monétaire plus importante et renforce la puissance des
acteurs économiques Européens;
Le déséquilibre des soldes target2 prouve que la zone euro coûtera des
milliers de milliards (on dit billions) d'euros. Bonjour la puissance !
Post by zw
Certes, il y a des contraintes qui vont avec ça et la condamnation de
l'Euro par les opposants au projet Européen relève d'une forme de
fanatisme.
Le maintien dans la zone euro ressortit au fanatisme le plus obtus.

Impossible de recouvrer ces créances sur les banques centrales
italiennes, espagnoles, grecques et portugaises. Autrement dit les
autres états de la zone devront passer à la caisse pour apurer ces
dettes. Pour la France 200 à 250 milliards d'euros dans les gencives !


<https://www.bundesbank.de/Redaktion/EN/Standardartikel/Tasks/Payment_systems/target2_balance.html>
Olrik
2018-04-04 06:04:07 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Vous connaissez tous Michel Drac,
Non.
Calamity Jade
2018-04-04 12:12:49 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Cardinal de Hère
Vous connaissez tous Michel Drac,
Une réincarnation de:

https://en.wikipedia.org/wiki/Vlad_the_Impaler

[NdMara: "Dracul" signifie en hongrois: "Dragon"]
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Google+ Jade DiscoHD - https://plus.google.com/+JadeDisco
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII
Mara's PostImages - https://postimg.org/gallery/ikhwdv9m/
Flickr Mara 2015 - https://www.flickr.com/photos/***@N04/
Flickr Mara 2017 - https://www.flickr.com/photos/***@N05/
Calamity Jade
2018-04-04 12:15:15 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
Vous connaissez tous Michel Drac,
https://en.wikipedia.org/wiki/Vlad_the_Impaler
[NdMara: "Dracul" signifie en hongrois: "Dragon"]
Pardon (lapsus): en Roumain
--
Jacqueline "Jade" Devereaux - http://jacqueline-devereaux.blogspot.com/
Youtube JadeDiscoHD - https://www.youtube.com/c/JadeDisco
Y+ Jade Docs&Movies III - https://www.youtube.com/c/JadeDocsMoviesIII
Google+ Jade DiscoHD - https://plus.google.com/+JadeDisco
G+ Jade Docs & Movies III - https://plus.google.com/+JadeDocsMoviesIII
Mara's PostImages - https://postimg.org/gallery/ikhwdv9m/
Flickr Mara 2015 - https://www.flickr.com/photos/***@N04/
Flickr Mara 2017 - https://www.flickr.com/photos/***@N05/
Cardinal de Hère
2018-04-04 14:52:25 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by Calamity Jade
Post by Cardinal de Hère
Vous connaissez tous Michel Drac,
https://en.wikipedia.org/wiki/Vlad_the_Impaler
[NdMara: "Dracul" signifie en hongrois: "Dragon"]
Voilà, le Makrrroune sait ce qui l'attend s'il persiste dans le
rathonisme du GOF.

Loading...